The Voice 2021 : coachs, distanciation, nouveautés... Tout ce qu'il faut savoir sur la saison 10

Laetitia Reboulleau
·6 min de lecture
© Capture d'écran TF1
© Capture d'écran TF1

A défaut d'avoir pu diffuser des programmes tels que Ninja Warrior et Danse avec les Stars en temps et en heure, Covid-19 oblige, TF1 proposera comme d'habitude son rendez-vous musical de début d'année. D'ici quelques semaines, en 2021, les téléspectateurs pourront découvrir la nouvelle saison de The Voice, la 10ème depuis la création de l'émission. Et comme chaque année, le public aura droit à de jolies surprises qui viendront pimenter cette nouvelle édition.

10 ans, déjà. En cette année 2021, le télé-crochet culte de TF1 retrouvera l'antenne pour son 10ème anniversaire, et en dépit de la pandémie qui a quelque peu perturber le tournage, l'émission débarquera bien sur le petit écran d'ici quelques semaines. Une saison un peu particulière : cette année, pas de public dans les gradins, mais des écrans pour apporter une certaine présence. Nikos Aliagas l'a affirmé à l'occasion de la conférence de presse de l'émission : "Le tournage s'est déroulé dans le plus strict respect des règles sanitaires", évoquant notamment les tests PCR réalisés "tous les trois jours" sur l'intégralité de l'équipe de production comme sur les coachs, pour limiter au maximum les risques de contamination.

Vidéo. Découvrez la minute de Nikos Aliagas

Quatre coachs et une équipe inédite

La saison dernière, TF1 avait pris la décision de remanier totalement son casting en invitant dans les fauteuils rouges Amel Bent, Lara Fabian, Marc Lavoine et Pascal Obispo. L'édition 2021 connaîtra également des changements au niveau des coachs : Lara Fabian et Pascal Obispo ne renouvelleront pas l'expérience. Pas d'inquiétude, toutefois, ils seront remplacés par deux pointures bien connues du public.

Vidéo. Florent Pagny : la raison pour laquelle il aurait quitté The Voice

Le premier n'est autre que Florent Pagny. L'homme aux sept participations et aux deux trophées a décidé de faire son grand retour dans l'émission, et s'est glissé dans son ancien rôle avec beaucoup de facilités : "J'étais content de revenir. Je suis revenu, et j'ai retrouvé la même équipe de production, ça veut dire que c'est une bonne maison !" De l'autre côté, un "petit nouveau" qui a déjà fait quelques apparitions sur le plateau de l'émission, Vianney. Après de nombreuses sollicitations, il a finalement accepté de tenter sa chance en tant que coach. Une décision mûrement réfléchie par l'artiste, qui sera le plus jeune coach de l'histoire de The Voice : "Je me suis toujours senti bien ici quand je venais chanter, donc c'était logique de finir par devenir coach. Il fallait juste que je travaille encore un peu avant. Je ne suis pas très à l'aise avec la télé, mais la musique, c'est mon truc, et ça me fait me sentir bien."

Le chanteur avoue toutefois s'être montré assez turbulent sur le tournage. Ses camarades du jury l'affirment : il ne tient pas en place, et a la mauvaise habitude de grimper sur son fauteuil. Résultat... Il en a déjà cassé deux ! "J'ai du mal à me canaliser et à gérer mon énergie", avoue le principal intéressé. Son attitude de "chat turbulent" a beaucoup fait rire ses camarades, et Amel Bent a même eu une drôle d'idée : elle lui a offert une pelote de laine, aussi bien pour la blague que pour l'aider à se canaliser.

Et, comme chaque année, les coachs ne seront pas seuls : ils pourront faire appel à des co-coachs pour les aider à faire travailler les talents de leurs équipes, d'une épreuve à l'autre. Amel Bent a donc décidé d'inviter Slimane, Vitaa et Zaho, Florent Pagny fera venir Calogero et Patrick Fiori. Plus surprenant, Marc Lavoine a décidé d'inviter Benjamin Biolay, mais aussi le rappeur Vald. Enfin, de son côté, Vianney pourra compter sur le soutien de Véronique Sanson et de Patrick Bruel.

Une nouvelle épreuve qui va changer les choses

Lors des auditions à l'aveugle, et comme cela a déjà été le cas par le passé, les coachs pourront toujours "bloquer" l'un de leurs camarades pour l'empêcher de récupérer un talent qu'ils convoitent, et ils ne comptent pas s'en priver : tous les coups sont permis pour constituer la meilleure équipe possible. La règle du talent volé sera toujours d'actualité, mais une petite nouveauté va venir se glisser dans cette saison : une nouvelle épreuve, qui aura lieu juste avant les primes en direct.

Cette année, en plus des auditions à l'aveugle, des battles et des KO, les candidats devront s'affronter dans les "cross battles". "Les talents vont pouvoir chanter une fois de plus, l'un face à l'autre, une équipe face à l'autre", explique Matthieu Grelier, Directeur des Programmes et du Développement ITV Studios France. "Nikos désignera un coach, qui choisira l'un de ses candidats, puis l'équipe que ce dernier devra affronter. Le deuxième coach, lui, devra choisir le meilleur talent pour affronter son adversaire. Chacun va chanter une chanson de son choix, et c'est le public présent sur le plateau qui va désigner le vainqueur de cette cross battle. Les coachs n'auront pas leur mot à dire sur les gagnants."

Cette étape aura lieu juste avant les primes en direct, et elle va tout changer. Les candidats seront 16 avant d'accéder aux cross battles, mais seulement 8 à accéder aux directs. Et surtout, rien ne dit que les quatre coachs auront tous le même nombre de candidats à l'issue de cette dernière étape ! "Les coachs vont devoir faire preuve de stratégie pour choisir quel talent opposer à qui", affirme Matthieu Grelier. Il est en effet tout à fait possible qu'un coach dont tous les candidats auraient perdu leur duel se retrouve sans personne pour la demi-finale et la finale.

Une saison distanciée

Coronavirus et gestes barrières obligent, les auditions à l'aveugle et les battles se sont tournées sans public dans les gradins, ou presque. A la place, des écrans ont été installés, et des spectateurs ont été choisis pour pouvoir assister à l'avance à ces épreuves. Une ambiance différente pour les candidats, donc, ainsi que le pointe Amel Bent : "Là, ils chantent pour nous, ils nous appellent, puisqu'ils ne peuvent pas engager avec le public." Florent Pagny a lui aussi senti un vrai changement d'ambiance : "De notre côté, à l'occasion des auditions à l'aveugle, on s'isole beaucoup pour bien écouter, donc on était peut-être encore plus concentrés."

Pas de public dans les gradins, mais également pas d'accompagnateurs pour les candidats. Cette année, en coulisses, Nikos sera donc en visio avec les proches des talents en compétition. Un sacré changement pour l'animateur : "On n'est plus tactiles. Moi j'ai passé 10 ans à prendre dans mes bras des gens que je ne connaissais pas. Mais on est une émission familiale, on trouve des moyens de créer du lien malgré tout." Pas question de changer une formule qui plaît au public depuis 10 ans déjà.

A LIRE AUSSI

> The Voice (TF1) : Abi remporte la saison 9 !

> Amel Bent fait confiance au couturier préféré de Jenifer pour la première de The Voice

> "Débrouille-toi !" : Premier teaser plein d’humour pour l’arrivée de Vianney dans The Voice (VIDEO)