Publicité

Dans « The Last of Us », la scène de la cup menstruelle est loin d’être anecdotique

Ellie découvre sa cup menstruelle dans l’épisode 6 de « The Last of Us »
Capture d’écran HBO Ellie découvre sa cup menstruelle dans l’épisode 6 de « The Last of Us »

REPRÉSENTATION - L’épisode 6 de The Last of Us, la série postapocalyptique de Prime Video, a marqué les esprits. Pourquoi ? Car l’on y voit notamment les personnages de Joel (Pedro Pascal) et Ellie (Bella Ramsey) rencontrer Maria (Rutina Wesley), et que cette dernière décide de laisser sur un lit plusieurs objets bien utiles dans ce monde dévasté à destination de la jeune fille. Parmi ceux-ci ? Quelques vêtements. Mais également : une cup menstruelle.

Détail qui semble anecdotique mais ne l’est pas en vérité. Ellie s’empare d’ailleurs de la cup menstruelle et la manipule face caméra. Elle lit même un mode d’emploi expliquant comment s’en servir. Autant dire que l’on ne voit pas ce genre de scènes dans Mad Max - même dans le dernier opus en date de la saga, Fury Road, qui pourtant faisait la part belle aux personnages féminins qui mettent au tapis n’importe quel mec du futur.

Une scène « révolutionnaire »

Sur le site américain Vulture, le créateur de la série, Craig Mazin, a détaillé pourquoi cette scène si furtive pourtant importe autant. Mais aussi, pourquoi aucune réplique ne vient expliciter la nature de cette protection menstruelle : « Des effets spéciaux ont été employés pour agrandir les mots ’protection menstruelle’ sur les instructions que l’on voit à l’écran. Mais l’idée était que si vous ne savez pas ce que c’est, vous pouvez demander à quelqu’un ou Googler. »

« Cela était plus réservé aux personnes qui savent déjà ce que c’est. Nous faisons toujours ce genre de scènes dans les séries avec des choses comme des armes à feu : les gens ne savent pas charger des armes et nous ne leur expliquons pas pour autant. Alors pourquoi devrions-nous expliquer cela pour les cups ? », a-t-il développé. CQFD ? Funfact : Mazin a eu l’idée de cette scène en se rappelant du casse-tête que cela représentait d’aller chercher des tampons pour sa fille et sa femme lors du confinement. Alors, imaginez dans un monde post-apo...

L’intention ici est donc d’enrichir la série de science-fiction d’une petite touche de pédagogie subtile. Internet ou les parents (encore mieux) seront en charge d’expliquer le fonctionnement de la coupe menstruelle, au besoin. Une idée déjà suggérée dans le show de Prime Video auparavant. Par exemple ? Quand dans l’épisode 3, le personnage d’Ellie, encore elle, trouve un paquet poussiéreux de tampons Tampax Pearl, et s’écrie : « Fuck yeah ! ».

« L’attitude dépourvue de toute honte d’Ellie à propos des règles est assez révolutionnaire, en particulier dans une série qui attire tant de fans masculins. Et ce alors que les publicités pour produits menstruels étaient interdites à la télévision a été interdite américaine... jusqu’en 1972 ! »observe le HuffPost US.

Lire la suite sur

À voir également sur Le Huffpost :

Lire aussi