Publicité

Thaïlande : six Indiens arrêtés pour trafic d'animaux

"Nous avons retrouvé des animaux, dont 29 varans à gorge noire, 21 serpents, 15 oiseaux incluant des perroquets (...) pour un total de 87 animaux. Les animaux étaient cachés dans des valises", a énuméré le communiqué des autorités.

Un panda roux, 21 serpents, des perroquets... Les douanes thaïlandaises ont arrêté six Indiens qui ont tenté d'embarquer à bord d'un avion reliant Bangkok à Bombay, avec 87 animaux sauvages destinés au trafic, ont-elles annoncé le 6 mars 2024.

Cachés dans des valises

"Nous avons retrouvé des animaux, dont 29 varans à gorge noire, 21 serpents, 15 oiseaux incluant des perroquets (...) pour un total de 87 animaux. Les animaux étaient cachés dans des valises", a énuméré le communiqué des autorités. Les photos diffusées par les douanes montrent un panda roux, une espèce en danger d'extinction originaire de l'Himalaya et du Sud-Ouest de la Chine, placé dans un panier en osier cacheté par du ruban adhésif. Les animaux ont été découverts le 4 mars à l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, le plus grand du royaume.

Photo prise le 4 mars 2024 et diffusée le 6 mars par les douanes thaïlandaises montrant un perroquet trouvé dans les bagages d'un groupe d'Indiens, à l'aéroport international Suvarnabhumi de Bangkok
 (Thailand's Customs Department/AFP - Handout)
Photo prise le 4 mars 2024 et diffusée le 6 mars par les douanes thaïlandaises montrant un perroquet trouvé dans les bagages d'un groupe d'Indiens, à l'aéroport international Suvarnabhumi de Bangkok. Crédit : Thailand's Customs Department/AFP - Handout

10 ans d'emprisonnement

Les suspects risquent une peine maximale de 10 ans d'emprisonnement ou de quatre fois le montant des droits d'importation. La Thaïlande est une plaque tournante notoire pour le trafic d'espèces sauvages, généralement à destination du Vietnam et de la Chine, où ils sont utilisés dans la médecine traditionnelle, mais ces dernières années ont été marquées par une hausse du commerce illégal vers l'Inde.

Un Mongol avait été arrêté fin février à Bangkok avec des serpents, dragons de Komodo et des tortues plein les valises, au moment de prendre en avion pour Oulan-Bator.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi