Publicité

Thaïlande : des scientifiques démunis face à une maladie tuant le corail

La propagation de la maladie dite des "bandes jaunes" rappelle à la Thaïlande la fragilité de sa biodiversité marine, exposée au dérèglement climatique.

La mer bleu ciel évoque aux touristes un décor de carte postale. Mais sous l'eau, une maladie détruit des coraux du golfe de Thaïlande, un casse-tête pour les scientifiques à court de moyens, et une menace pour l'économie locale.

Maladie des bandes jaunes

"Je n'ai jamais vu quelque chose comme ça avant", souffle l'océanologue Lalita Putchim, après une plongée au large de l'île de Samae San, au sud-est de Bangkok. De grandes taches jaunes recouvrent des pans du récif corallien, victimes d'une bactérie tueuse qui jusqu'ici avait épargné ce coin apprécié des plongeurs amateurs.

La propagation de la maladie dite des "bandes jaunes", repérée dans la province de Chonburi (sud-est) pour la première fois en 2021, a rappelé à la Thaïlande la fragilité de sa biodiversité marine, exposée au dérèglement climatique. Dans cette région touristique, entre l'île de Samae San et Pattaya, les scientifiques ont trouvé la trace de coraux morts dans une zone de plus de 2 km2, explique Lalita Putchim, qui travaille pour le département des ressources marines et côtières, sous l'autorité du ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement.

La propagation éclair de la maladie inquiète d'autant plus les scientifiques qu'aucun traitement n'est connu pour se débarrasser de la bactérie, observée pour la première fois en Floride dans les années 1990. D'autres questions demeurent sur l'arrivée en Thaïlande de la maladie, qui pourrait être liée à la surpêche, la pollution et le réchauffement de l'eau de la mer qui fragilise la structure du corail, selon les experts.

Des échantillons de coraux laissent apparaître des bandes jaunes, signe d'une infection par une bactérie tueuse, le 22 décembre 2022 au large de l'île thaïlandaise de Samae San (AFP - Lillian SUWANRUMPHA)
Des échantillons de coraux laissent apparaître des bandes jaunes, signe d'une infection par une bactérie tueuse, le 22 décembre 2022 au large de l'île thaïlandaise de Samae San. Crédit : AFP - Lillian SUWANRUMPHA

Les protecteurs de l'environnement ont organisé leur riposte sur le terrain, via des plongées pour repérer et collecter les coraux malades, et dans les laboratoires, où les chercheurs tentent de percer les mystères d[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi