Publicité

Théorie de l'évolution : l'Homme de Piltdown, la fake news qui a berné le monde entier

L'homme descend du singe : telle est, en gros, la théorie exposée par Darwin en 1871. L'histoire de l'évolution est un peu plus complexe que ça, mais le scientifique a étonné le monde entier en affirmant que l'ancêtre lointain de l'humain moderne était en fait un groupe de primates. À cette période, tous les paléontologues cherchent le "chaînon manquant" qui permettrait véritablement de relier les deux. Il y a déjà eu l'homme de Néandertal, découvert en 1856 près de Düsseldorf en Allemagne, ou l'homme de Cro Magnon en France, dans une grotte de Dordogne, en 1858. Mais ces incroyables découvertes n'ont pas suffi à obtenir une connexion suffisamment proche. Il manquait quelque chose...

C'est là qu'intervient, Charles Dawson un gentleman britannique passionné d'archéologie, avec une petite renommée, qui a déjà fourni de nombreux fossiles au British Museum de Londres. Alors qu'il se baladait dans la région de l'East Sussex, il tombe sur une terre rougeâtre qu'il pense être riche en fossile. Il s'avère que celle-ci a été placée sur le chemin pour le remblayer, mais provient d'une carrière voisine. Pendant plusieurs années, Charles Dawson aurait réalisé dans son coin des fouilles du côté de Piltdown, donc. Et en 1912, le voilà qu'il présente une extraordinaire découverte : les restes vieux d’un demi-million d’années d'un prétendu ancêtre de l'Homo sapiens, qu'il estime être le fameux chaînon manquant.

À l'époque, il s'agit de la plus grande découverte faite en Angleterre dans ce domaine. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Si les dinosaures ont dominé le monde, c'est grâce à une drôle de raison
Comment Nicéphore Niépce a-t-il inventé l'appareil photo ?
Quelle est l'histoire de la bande de Gaza ?
Va-t-on enfin percer le mystère de l'origine de la langue basque ?
À cette période de l'Histoire, le vouvoiement était interdit en France