Théo Curin (Handigang) et sa mère cash sur la maladie : "Je garde très peu de souvenirs d'avant"

Il y a plus d'un nouveau défi dans sa to-do list ! Double vice-champion du monde de natation handisport 2017, Théo Curin se prépare pour le redoutable marathon aquatique Santa Fe-Coronda, en Argentine. Il sera également à l'écran, le 2 mai 2022 à 21h sur TF1, dans le téléfilm Handi-Gang, dans lequel il incarne Sam, un adolescent en situation de handicap qui se révolte face à l'inaction de la société.

A 22 ans, Théo Curin a appris à vivre autrement. Victime d'une méningite à l'âge de 6 ans, le sportif s'en est sorti grâce à l'amputation de ses quatre membres. Déjà aperçu dans des épisodes de Plus belle la vie ou la série Vestiaires, le comédien en herbe donne aujourd'hui la réplique à Alessandra Sublet. qui campe le rôle de sa maman pour ses débuts d'actrice. Dans la vraie vie, celle qui remplit cette mission, c'est Stéphanie, 45 ans.

"Quand Théo est tombé malade, c'était tellement grave qu'il aurait dû partir, rappelle-t-elle dans les colonnes du magazine Gala. Il a été hospitalisé quatre mois. Les médecins ont essayé de sauver ses membres en l'endormant trois fois par semaine pour soigner ses blessures, retirer les lambeaux de peau nécrosés. En vain. Lorsque l'on a appris qu'il allait survivre mais qu'il y aurait certainement des conséquences graves, tout ce qui m'importait alors, c'est qu'il soit toujours là. C'est aussi pour cela que l'on a accepté les...

Lire la suite


À lire aussi

"Ma mère essayait de me faire prendre 2 kilos" : Alexandra Rosenfeld cash sur la "minçophobie"
"Elle ne pesait plus que 35 kilos" : Confidences cash de Line Renaud qui a vu sa mère dépérir
Lola Dewaere : Son père Patrick héroïnomane, sa mère "déséquilibrée"... ses douloureux souvenirs d'enfance

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles