Publicité

Le thème du Met Gala 2023 va plus que jamais parler aux Français

Anna Wintour, ici sur le tapis rouge du Met Gala, au mois de mai 2022.
Anna Wintour, ici sur le tapis rouge du Met Gala, au mois de mai 2022.

MODE - Le plus exubérant. Le plus extravagant. Le plus clinquant des tapis rouges est de retour. Ce lundi 1er mai, la crème de la crème des people a rendez-vous dans ses habits de lumière au Metropolitan Museum of Art de New York à l’occasion du Met Gala, le dîner annuel de collecte de fonds organisé par la papesse de la mode Anna Wintour.

Pas de polémique, cette année, autour d’une quelconque robe de Marilyn Monroe (a priori). Le thème imposé aux guests ne les invite pas à revisiter l’histoire américaine, mais plutôt une figure de notre patrimoine, à nous Français. Il s’intitule « Karl Lagerfeld : A Line of Beauty » et doit rendre hommage au créateur disparu en 2019.

C’est un écho à l’exposition du même nom, qui s’apprête à ouvrir dans l’aile du musée du Costume Institute. Elle a été pensée par son conservateur, Andrew Bolton. « Nous ne pouvions pas faire une rétrospective traditionnelle. Karl aurait détesté cela », précise-t-il à WWD.

Au cœur de l’exposition : des vêtements, mais surtout des dessins du défunt. Environ 150 looks originaux, provenant de toutes les maisons pour lesquelles il a travaillé, y compris la sienne, seront présentés, accompagnés de leurs croquis respectifs.

Lunettes noires, bagues et chignon

Grand historiciste, Karl Lagerfeld avait cette habitude de revisiter des thèmes dans son travail, continue le connaisseur. « Il était toujours tourné vers l’avenir dans son propre travail, il détestait regarder vers le passé, ajoute Andrew Bolton. C’est une chose avec laquelle il entretenait une relation très conflictuelle. »

C’est à partir de ce thème imposé que les grands couturiers et les marques de luxe conçoivent les tenues extraordinaires portées par les vedettes pour se distinguer sur le tapis rouge. Et ce, devant des nuées de photographes. Une habitude apparue dans le courant des années 1970 avec l’arrivée de certaines stars, comme Andy Warhol et Cher, au gala de bienfaisance créé en 1948.

Balmain, Patou, Fendi, Chloé, Chanel… Cette année, nos invités seront-ils habillés d’une création d’archives imaginée par le couturier ? Vont-ils en revisiter une ? Ou opteront-ils pour une paire de lunettes noires sur le nez et de multiples bagues sur les doigts, à la Karl Lagerfeld lui-même ? Les options se dessinent.

À voir également sur Le HuffPost :

Au Met Gala 2022, Jared Leto n’est pas venu avec son frère jumeau

Au Met Gala, Kylie Jenner et Nicki Minaj ont osé le combo casquette-robe de bal