TGV, ICE, AVE, Frecce : les trains à grande vitesse en Europe

·4 min de lecture

Le 22 septembre 1981, la première ligne de TGV était inaugurée entre Paris et Lyon. La France faisait alors figure de pionnière en Europe. Quarante ans plus tard, la concurrence est rude entre l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et la France, ayant développé leurs propres trains à grande vitesse. Tour d'horizon.

France : le TGV

  • Le projet de "train à grande vitesse" a été initié dans les années 1970. L'inauguration de la première ligne, reliant Paris et Lyon, date du 22 septembre 1981. Depuis, le réseau à grande vitesse n'a cessé de croître. Il couvre aujourd'hui 2 700 kilomètres, ce qui en fait le quatrième réseau, après la Chine, l'Espagne et le Japon.

  • Les trains TGV desservent plus de 230 destinations, essentiellement en France, mais aussi dans les pays voisins (Suisse, Italie, Belgique, Espagne, Grande-Bretagne).

  • La fréquentation s'est envolée d'une année sur l'autre : 7,2 millions de voyageurs en 1982, 20,1 millions en 1991, 40,8 millions en 2012 et 110 millions en 2019.

  • Le TGV, train fétiche de la SNCF, a amélioré ses performances. Il roule aujourd'hui à 320 km/h de moyenne, contre à 260 km/h en 1981.

Espagne : l'AVE

  • La première ligne "à grande vitesse" (AVE, acronyme de "Alta Velocidad Española", "grande vitesse espagnole") en Espagne est inaugurée en avril 1992. Elle relie Madrid et Séville.

  • C'est surtout dans les années 2000 que le réseau espagnole se développe, essentiellement en étoile depuis la capitale Madrid. Il couvre aujourd'hui plus de 3400 kilomètres, ce qui en fait le réseau le plus long d'Europe.

Allemagne : l'ICE

  • Les projets de train à grande vitesse en Allemagne datent des années 1980. Ils aboutissent à l'ouverture d'une première ligne entre Hambourg et Munich via Hanovre, Francfort, Stuttgart. La mise en service de l'ICE ("InterCity Express") date du 2 juin 1991.

  • Les trains à grande vitesse ICE dépendent du groupe ferroviaire Deutsche Bahn. Ils relient aujourd'hui, les principales villes d'Allemagne, mais aussi celles des pays voisins (Danemark, Pays-Bas, Belgique, France, Suisse et Autriche). Le réseau s'étend sur plus de 1500 km.

  • L'ICE a rapidement trouvé son public. La fréquentation est passée de 5 millions de passagers en 1991, à 67 millions en 2005, pour atteindre 100 millions en 2019.

  • Les distances étant assez courtes entre les villes allemandes, la vitesse des ICE est moins relativement moins élevée (maximum : 280 km/h).

Italie : le Frecce et Italo Treno

  • C'est en Italie qu'a été construite la première ligne à grande vitesse d'Europe, entre Rome et Florence. Elle a été mise en service en février 1977. Elle pouvait accueillir une nouvelle génération de trains capables d'atteindre les 250 km/h. Aujourd'hui, le réseau à grande vitesse s'étend sur environ 900 kilomètres.

  • En Italie, deux opérateurs se partagent le marché des trains à grande vitesse. Il y a d'abord la compagnie Trenitalia, filiale à 100 % du groupe d'État FS - Ferrovie dello Stato Italiane. Elle exploite trois types de trains "Le Frecce" ("la flèche") appelés Frecciarossa (FR), Frecciargento (FA) et Frecciabianco (FB). L'autre opérateur est privé : Nuovo Trasporto Viaggiatori (NTV, "nouveau transport de passagers"). Son train à grande vitesse s'appelle Italo Treno.

  • Ces trains couvrent la majeure partie de l'Italie et relient en particulier les villes de Rome, Milan, Venise et Naples. Mais les deux opérateurs ont profité de la libéralisation du marché pour avancer leurs pions (et leurs rames de train) notamment en France.

OUVERTURE A LA CONCURRENCE

Ces dernières années, les progrès technologiques favorisent l'interopérabilité ferroviaire, autrement dit, la possibilité de faire circuler des trains sur des réseaux ferroviaires différents, notamment d'un Etat à l'autre.

A cela s'ajoute la libéralisation du secteur ferroviaire, engagée depuis 20 ans. Concrètement, cela signifie que les lignes grande vitesse pourront être exploitées par plusieurs opérateurs différents. De quoi attiser l'appétit des principaux acteurs du secteur...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles