Ce test en ligne révèle si vous souffrez d'un trouble mental

Close up of female hand using laptop on office table. Cropped shot of businesswoman working on laptop. (Luis Alvarez via Getty Images)

Les changements d'humeur font partie intégrante de la vie quotidienne mais sont parfois le signe de quelque chose de plus grave. Un test en ligne vous permet désormais de savoir si vous souffrez d’un trouble mental.

Selon l'OMS, 1 Européen sur 4 est touché par des troubles psychiques au cours de sa vie. Des phases, ponctuées de hauts et de bas, qui peuvent être handicapantes pour celles et ceux qui en sont victimes. Face à ce constat, un test en ligne a été créé pour diagnostiquer la maladie mentale au plus tôt et éviter les complications. Il consiste à répondre à une série de questions liées à l'humeur.

Si les résultats du test suggèrent que vous pourriez être bipolaire, vous serez encouragé à télécharger une application qui surveillera votre humeur, votre niveau d'énergie et vos habitudes de sommeil pendant une semaine. Après cela, il vous sera demandé de prendre rendez-vous avec un médecin généraliste qui pourra analyser vos résultats d'examen et vous orienter vers un spécialiste si nécessaire.

"Les symptômes de la bipolarité peuvent apparaître à tout âge et il est courant que les gens ressentent des symptômes pénibles pendant des années avant de recevoir un diagnostic correct", a expliqué le PDG de Bipolar UK, Simon Kitchen, tout en précisant qu’une nouvelle plateforme numérique aidera également la famille et les amis à comprendre comment soutenir au mieux la personne concernée.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "1 personne sur 5 est concernée par la dépression"

Pensées suicidaires

Pour rappel, la maladie mentale provoque des sautes d'humeur extrêmes allant de périodes d'hyperactivité et de comportement excité à une dépression profonde. "L'expérience de symptômes bipolaires extrêmes sans traitement ni soutien spécialisé peut avoir des conséquences dévastatrices sur la vie professionnelle et personnelle d'une personne", a rappelé de son côté le Dr Thomas Richardson, professeur agrégé de psychologie clinique à l'Université de Southampton.

Ces personnes peuvent souvent avoir des pensées suicidaires et "malheureusement, nous savons qu'une personne bipolaire est 20 fois plus susceptible de se suicider qu'une personne non bipolaire", a-t-il ajouté rappelant l’importance de se faire soigner le plus tôt possible pour réduire ce risque.

VIDÉO - «Non, les bipolaires n’ont pas deux personnalités», démonte le psychiatre Jean-Victor Blanc