Un "test au Coca" positif au Covid-19? Le fabricant du test porte plainte

Jeanne Bulant avec AFP
·2 min de lecture
Coca-Cola. - Eric Piermont - AFP
Coca-Cola. - Eric Piermont - AFP

La société française AAZ, qui fabrique notamment des tests antigéniques, a porté plainte mardi auprès du parquet de Nanterre, pour "mise en danger délibérée d'autrui", après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo montrant un pharmacien effectuer un test avec du Coca-Cola et obtenir un résultat positif au Covid.

Dans la foulée de la publication partagée plus de 40.000 fois sur Facebook, le pharmacien avait affirmé que sa vidéo était seulement une blague entre amis.

Une vidéo reprise par des complotistes

"On déconnait entre potes", a expliqué le pharmacien à l'équipe de l'AFP Factuel le 26 janvier. Mais cette vidéo a été reprise au premier degré sur des dizaines de pages Facebook.

"J'ai vu qu'il y a des trucs complotistes qui ont repris ma vidéo, des trucs que je combats et désormais je suis leur porte-drapeau, c'est horrible, je suis complètement dépassé", a ajouté le pharmacien.

Des experts et le fabricant du test ont par ailleurs affirmé que ce type de tests ne prouvaient rien. Selon Me Philippe Valent, avocat de la société AAZ, la plainte "vise principalement des faits de mise en danger délibérée d'autrui" et signale la "diffusion de fausses informations auprès du public".

"Une tentative d'humour irresponsable et inappropriée"

Cette plainte est "actuellement à l'étude avant orientation par le parquet", a indiqué à l'AFP le parquet de Nanterre.

"Évidemment la procédure mise en oeuvre par ce pharmacien n'était pas conforme à celle décrite dans la notice présente dans chaque boite, procédure de test utilisée par plus de 10.000 pharmaciens d'officines en France, et bien plus de médecins et d'infirmiers de manière diligente", a réagi dans un communiqué de la société, fustigeant des "faits graves et irresponsables en période de pandémie".

Le 26 janvier, l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO) a également a dénoncé dans un communiqué "une tentative d'humour (...) irresponsable et inappropriée".

Des vidéos similaires, montrant des "tests" réalisés avec de la compote et du Coca-Cola, avaient circulé dans plusieurs pays européens en décembre.

Article original publié sur BFMTV.com