Publicité

Tentatives de suicide : ces régions sont les plus lourdement touchées en France

La santé mentale des Français est scrutée depuis les confinements dûs au Covid. Les indicateurs indiquent d'importantes disparités selon les régions.

Photo d'illustration / Getty Images
Photo d'illustration / Getty Images

Les pensées suicidaires et tentatives de suicide des jeunes adultes, âgés de 18 à 24 ans, sont en augmentation, indique Santé Publique France dans son dernier baromètre, publié ce 5 février, date de la journée nationale de prévention du suicide.

Selon ce baromètre, 4,2% des sondés, âgés entre 18 et 85 ans disent qu'ils ont eu des pensées suicidaires en 2021. Comme le montre la carte ci-dessous, on note d'importantes disparités selon les régions.

Bretagne et Hauts-de-France les plus touchées

Ainsi, on enregistre 3,6 passages aux urgences pour geste suicidaire sur 1000 passages en Île-de-France, la région la moins touchée. À l'inverse, en Bretagne et dans les Hauts-de-France, on enregistre 7,4 passages aux urgences pour gestes suicidaires tous les 1 000 passages.

L'Île-de-France et la Corse plutôt épargnées

Des gestes suicidaires qui mènent à l'hospitalisation qui sont aussi sur-représentés en régions Bretagne, Normandie et Hauts-de-France, comme le montre la carte ci-dessous, cette dernière étant la plus touchée avec 267,5 hospitalisations pour tentative de suicide pour 100 000 habitants.

À l'inverse, l'Île-de-France et la Corse sont les régions avec le moins d'hospitalisations pour tentatives de suicide, avec respectivement 89,6 et 75,1 hospitalisations pour 100 000 habitants, selon les derniers chiffres qui datent de 2017.

Les jeunes adultes les plus touchés

Selon le baromètre publié ce lundi 5 février par Santé Publique France, 7,2% des jeunes adultes, c'est-à-dire âgés entre 18 et 24 ans, affirment avoir eu des pensées suicidaires. À noter également que les femmes (4,8%) sont plus touchées que les hommes (3,5%).

Des pensées suicidaires en hausse au fil des années chez les jeunes adultes : en 2017, ils étaient 4,6% des sondés à confier avoir des idées suicidaires, contre 7,4% en 2020. Le passage à l'acte a également augmenté chez les jeunes adultes, passant de 6,1% en 2017 à 8,9% en 2020 et 10,8% en 2021. Tous âges confondus, les gestes suicidaires qui mènent aux urgences sont très inégaux selon les régions.

Le 3114 est le numéro national de prévention du suicide. La ligne est accessible gratuitement 24h/24h et 7j/7j en métropole et en Outre-mer. Le 3114 a vocation à répondre à toutes les personnes en situation de souffrance psychique qui sont en recherche d’aide. Ses missions sont l’écoute, l’évaluation de la crise suicidaire, l’intervention, l’urgence, l’orientation ou le suivi de crise.

VIDÉO - Après le suicide de leur fille victime de harcèlement scolaire en septembre 2021, des parents portent plainte contre TikTok