Publicité

Tentative de cambriolage d'Anne-Sophie Lapix: cinq suspects mis en examen

Moins d'une semaine après la tentative de cambriolage du domicile parisien de la présentatrice Anne-Sophie, cinq personnes, trois jeunes hommes et deux adolescents, ont été mises en examen, mercredi 24 janvier dans la soirée, a indiqué le parquet de Paris à l'AFP, ce jeudi 25 janvier.

Ces cinq personnes ont été mises en examen pour vol avec arme, commis en bande organisée pour "des faits de nature criminelle faisant encourir une peine de 30 ans de réclusion et 150.000 euros d'amende", a précisé le parquet.

Les trois majeurs, âgés d'une vingtaine d'années, ont été placés en détention provisoire, mercredi soir, par un juge des libertés et de la détention, tandis que les deux adolescents, âgés de 17 ans, sont sous contrôle judiciaire. Le parquet a indiqué ce jeudi à l'AFP faire appel de leur contrôle judiciaire.

Le home-jacking en plein essor

La présentatrice Anne-Sophie Lapix a été victime d'une tentative de cambriolage à son domicile parisien dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 janvier, alors qu'elle et sa famille s'y trouvaient, avait-on appris dimanche de source policière.

La pratique du home-jacking (un cambriolage alors que la personne est chez elle) de célébrités semble en plein essor en région parisienne. La chanteuse Vitaa, l'animateur de radio Bruno Guillon ou encore des joueurs du PSG en ont été victimes ces derniers mois.

La tentative de cambriolage de la maison, située dans le cossu XVIe arrondissement de Paris, de la présentatrice du journal de 20H de France 2, mariée à Arthur Sadoun, patron du troisième groupe mondial de communication, Publicis, a eu lieu vers 03 heures, selon une source policière.

Les cambrioleurs ont pris la fuite

Selon cette source, les cambrioleurs ont été dérangés par l'un des fils d'Anne-Sophie Lapix et ont pris la fuite. Des policiers, qui menaient une surveillance discrète près du domicile de la journaliste, âgée de 51 ans, ont interpellé cinq personnes, placées en garde à vue.

Les policiers ont découvert une arme de poing, des cagoules et un rouleau de scotch dans un véhicule utilisé par les suspects.

De janvier à novembre 2023, la préfecture de police a recensé au total 288 home-jackings dans Paris et sa proche banlieue, soit 49 de moins que sur la même période en 2022. Mais les célébrités semblent de plus en plus visées.

Article original publié sur BFMTV.com