Publicité

Trop de temps passé sur les réseaux sociaux donne envie de faire de la chirurgie esthétique

En janvier 2024, il y avait 5,04 milliards d’utilisateurs de réseaux sociaux dans le monde, ce qui représente près de 62% de la population mondiale, d’après le site Statista. Des recherches ont déjà montré que l’utilisation des plateformes comme Instagram, Snapchat ou TikTok poussent les internautes à davantage recourir à la chirurgie esthétique. Dans les cabinets, certains demandent même à ce que le médecin s’inspire de certains filtres proposés lorsque les photos ou vidéos sont prises en angle selfie.

Une nouvelle étude a découvert que le temps passé sur ces médias jouait un rôle dans ce désir de se faire retoucher le visage ou le corps. Les auteurs ont interrogé 175 patients majeurs d’une clinique de dermatologie entre octobre 2019 à juin 2021, correspondant à la période où la pandémie de Covid-19 a sévi.

D’après les réponses qu’ils ont reçues, les chercheurs ont noté un lien entre le temps passé sur ces sites et le désir d'une personne de se lancer dans des procédures esthétiques. Ce n’est pas tout. Ils ont également établi une corrélation entre l'utilisation d'applications de retouche photo et le recours à ces chirurgies.

Tout cela a probablement conduit à une hausse du nombre de visites médicales pendant la pandémie de Covid-19, pendant laquelle les confinements ont augmenté le temps passé sur les médias sociaux.

En parallèle, ils ont remarqué que les personnes qui suivaient certains comptes, comme ceux des influenceurs, des célébrités ou de chirurgie esthétique, avaient (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les alarmes des hôpitaux seraient responsables de centaines de morts
Dépression post-partum, schizophrénie : ce test sanguin peut détecter les troubles psy
Le cancer colorectal est de plus en plus répandu chez les jeunes : ce qu’il faut savoir
Le foie peut-il se régénérer complètement quels que soient les dommages ?
Ce patch sur la gorge pourrait aider les personnes muettes à parler