Publicité

Tempête Nelson : les images des rafales en Bretagne et des dégâts sur l’île d’Yeu

La dépression Nelson entraîne ce jeudi 28 mars des rafales à plus de 140 km/h sur les côtes bretonnes (photo d’illustration : la pointe du Raz, dans le Finistère, le 2 janvier).
VALERY HACHE / AFP La dépression Nelson entraîne ce jeudi 28 mars des rafales à plus de 140 km/h sur les côtes bretonnes (photo d’illustration : la pointe du Raz, dans le Finistère, le 2 janvier).

MÉTÉO - Tempête à l’Ouest. La dépression Nelson, qui frappe la façade atlantique avec des rafales frôlant les 150 km/h sur les côtes, a fait de nombreux dégâts en Bretagne et dans les Pays de la Loire. Dès mercredi, Météo-France a placé six départements – le Finistère, les Côtes-d’Armor, la Loire-Atlantique, la Vendée, les Deux-Sèvres et la Charente-Maritime – en vigilance orange pour « vents violents » pour la journée de ce jeudi 28 mars, jusqu’à 16 heures.

Météo : De la neige en Bretagne ce mercredi soir, comment est-ce possible au printemps ?

Dans le Finistère, « des rafales de l’ordre de 140 km/h » étaient mesurées à la mi-journée sur les caps exposés, a précisé le prévisionniste dans son bulletin de midi. Dans les terres, les rafales atteignaient plus de 100 km/h, comme à Brest (118 km/h). Quant à l’océan, il est tout simplement déchaîné au Cap Sizun, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Dans les Côtes-d’Armor, les vents ont atteint 101 km/h à Saint-Brieuc. Et en Charente-Maritime, une rafale à 99 km/h a été observée à La Rochelle, relevait Météo-France à la mi-journée.

Météo-France précise également que des valeurs supérieures ont pu être observées « dans des zones particulièrement exposées », mais appelle à prendre ces mesures avec « précaution » avant l’analyse des données. Par exemple, des météorologues indiquent qu’une rafale a été relevée à 183 km/h à la pointe du Raz, un promontoire rocheux finistérien très exposé aux vents, aux alentours de 08 h 30.

Conséquence de cette dépression, plusieurs lignes de train ont été suspendues, comme sur l’axe Quimper-Landerneau, rapporte franceinfo. Des liaisons maritimes vers et depuis l’Île de Sein sont aussi annulées jeudi, annonce la compagnie maritime Penn ar Bed sur son site. En Normandie, la SNCF a suspendu des trains au départ de Caen ou en direction des Côtes-d’Armor, indique France Bleu Normandie.

Comme une « mini-tornade », selon la maire de l’île d’Yeu

La nature se déchaîne également en Vendée. Sur l’île d’Yeu notamment, de forts orages accompagnés de phénomènes tourbillonnaires ont fait de lourds dégâts. Le compte X (anciennement Twitter) « météo Climat-Vendée » a publié des photos d’arbres « déchiquetés » par les vents, et des toitures endommagées.

La maire de l’île d’Yeu, Carole Charuau, a confirmé sur la radio France Bleu Loire Océan « des toitures arrachées, des arbres tombés et une baie vitrée éclatée ». « Une mini-tornade a eu lieu en fin de soirée-début de nuit » mercredi, a encore précisé un communiqué de la mairie diffusé jeudi matin. Elle a touché « une soixantaine de maisons », et « quelques citoyens en difficulté » ont reçu le soutien des pompiers et services techniques municipaux.

« Gros coup de vent intense et très bref, ma pergola est passée au-dessus de la maison pour atterrir sur la route en percutant la maison du voisin. Dalle et tuiles de cassées », a témoigné un habitant sur la page Facebook de Climat-Vendée, animée par une « équipe de passionnés de météorologie ».

« Ça s’est passé en une fraction de seconde, un bruit assourdissant et un vent d’une violence jamais vue », affirme une autre habitante, selon laquelle « les toitures de tout le quartier sont à refaire ».

Au total, les pompiers de Vendée sont intervenus une cinquantaine de fois mercredi, entre 20 h 00 et minuit, surtout pour des chutes d’arbres et dégagements de route. Le vent devrait encore se renforcer cet après-midi, et l’île n’est accessible que par hélicoptère, a constaté TF1.

Le risque que surviennent d’autres « phénomènes tourbillonnaires », comme vus sur l’île d’Yeu, « concerne essentiellement le Poitou-Charentes » ce jeudi, prévient Météo-France.

À voir également sur Le HuffPost :

Météo-France prévoit des températures plus chaudes que la normale en avril, mai et juin

Météo : Comment le manque de soleil peut plomber votre moral (et votre santé)