Publicité

Tempête Ciaran: les stigmates encore visibles dans le nord de la France

Arbres déracinés, sentiers inondés... Plus de trois mois après le passage de la tempête Ciaran, certaines forêts du nord sont toujours inaccessibles. "On vient depuis plusieurs années et c'est la première fois qu'on voit autant d'eau et d'arbres arrachés", témoigne auprès de BFMTV Dominique, un randonneur croisé dans la forêt d'Écault dans le Pas-de-Calais.

Les inondations à répétition ont gorgé les sols d'eau, fragilisant encore davantage des arbres déjà mal en point depuis le passage de la tempête.

Pas de retour à la normale avant le printemps

Il faudra attendre le printemps pour connaître l'impact sur la biodiversité mais selon certains spécialistes, la population de vers de terre, essentielle pour la survie des forêts, serait en forte baisse.

Pour Yann Bienaimé, responsable ONF Somme Côte d'Opale, les forêts du nord ne devraient pas retrouver leur état d'origine avant plusieurs mois.

"Il va falloir attandre que les sols se ressuient (s'assèchent, NDLR). Dès que les terrains seront rendus accessibles, les arbres pourront être exploités et débités", explique-t-il. Ces interventions, très coûteuses, sont chiffrées à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Article original publié sur BFMTV.com