Publicité

“Tellement inspirantes, apaisantes, aimantes” : Hélène Darroze (Top Chef) fait une belle déclarations à ses filles

Hélène Darroze est une femme comblée. Star de l’émission “Top Chef” sur M6, elle est également à la tête de plusieurs établissements. Il y a quelques jours, elle a même eu la chance de faire découvrir la gastronomie française à la star de la chanson, Dua Lipa.

Une vie professionnelle bien remplie pour la cheffe de 56 ans originaire des Landes. Le 23 avril 2015, elle a même était nommée “meilleure femme chef du monde” dans le classement annuel du World's 50 Best.

Mais il y a 16 ans, Hélène Darroze entamait une démarche personnelle qui allait changer sa vie : l’adoption. Poussée par son amie, Laëtitia Hallyday, elle se rend au Vietnam pour adopter Charlotte puis Quiterie. Celle qui est devenue maman à 40 ans a expliqué son choix d’adopter sur France Inter : “à l'adolescence, je savais que j'adopterais des enfants. Je pensais que je serais maman biologique aussi. Ça n'est pas arrivé pour des questions que la vie est faite comme ça. Je pense qu'un enfant biologique, on le fait à deux. L'adoption, on n'est pas obligé de le faire à deux”.

Aujourd’hui, ses deux merveilles sont âgées de 16 ans et 14 ans. Fières de leur maman, c’est avec plaisir qu’elles ont passé ensemble un mois de vacances bien méritées dans le sud ouest.

À lire également

Hélène Darroze évoque sa relation privilégiée avec Laeticia Hallyday qui rendait Johnny jaloux

Fière de ses deux filles adolescentes, Hélène Darroze leur a rendu hommage sur Instagram, partageant avec ses followers quelques photos. En légende, elle écrit : “Quel bonheur d’avoir partagé des moments avec ces deux-là durant tout ce mois d’août…. tellement inspirantes, apaisantes, aimantes… je ne le dirai jamais assez, mes filles sont ce qui m’est arrivé de mieux dans la vie”.

Émue, elle poursuit : “Merci ma Chacha, merci ma Quiterie d’être là, d’être vous, de m’avoir fait maman. Love you to the moon and back… and millions times more…” Elle conclut son message avec le hashtag “Si c’est pas le bonheur ça y ressemble”.