Publicité

"Elle a tellement insisté..." Renaud Capuçon marié à Laurence Ferrari, ce qu'elle lui interdit dans l'intimité de leur chambre à coucher

Né le 27 janvier 1976, Renaud Capuçon fête son 48e anniversaire en de début 2024. Marié à Laurence Ferrari depuis 2009, le musicien a dû composer avec les interdits de son épouse, notamment dans la chambre à coucher...

C'est en Savoie lors d'une soirée que Laurence Ferrari et Renaud Capuçon ont échangé leur premier regard. En 2008, la journaliste rencontrait pour la première fois le musicien, qui portait pour l'occasion une jolie cravate rose. "L'histoire, c'est qu'on s'est rencontrés chez Michel Barnier, qui était ministre de l'Agriculture, qui avait organisé un dîner de Savoyards", avait confié le violoniste sur le plateau de C à vous. Le courant passe immédiatement entre les amoureux qui se marient un an plus tard en juillet 2009, à Paris. Parents d'Elliott né en 2010, le couple vit un bonheur sans nuages. Cependant, la journaliste a tout de même posé certaines limites à ne pas franchir dans leur relation.

Renaud Capuçon obligé de plier face à Laurence Ferrari

Tenant à certaines règles strictes notamment dans sa chambre à coucher, Laurence Ferrari a par exemple formulé un interdit très net à son époux. Passionné de musique et en particulier de violon, Renaud Capuçon avait ainsi pour habitude de dormir à côté de son instrument qui l'accompagnait jusque dans sa chambre. Plus précisément, un Guarnerius de 1737. Une lubie qui n'était pas du tout au goût de Laurence Ferrari qui a immédiatement su comment éliminer cette rivale un peu trop encombrante. "Je peux difficilement dormir avec le violon qui n'est pas dans la pièce", expliquait ainsi le musicien en février 2019 au micro d'Europe 1. "Ma femme a tellement insisté...

Lire la suite


À lire aussi

PHOTOS Laurence Ferrari sublime en cuir au bras de son mari Renaud Capuçon, rare apparition de Pierre Sarkozy
Laurence Ferrari, "princesse" de son mari Renaud Capuçon : photo exceptionnelle dans un cadre royal !
Meurtre de James Bulger à 2 ans : son tueur, 10 ans à l'époque, prêt à sortir de prison ? "C'est un bombe à retardement"