Publicité

Comment le « Telegraph » se paie la tête d’Emmanuel Macron

La reine Silvia, Brigitte Macron, Emmanuel Macron et le roi Karl Gustaf avaient participé, mardi 30 janvier, à un dîner mettant à l'honneur la gastronomie française.  - Credit:Jacques Witt/SIPA / SIPA / Jacques Witt/SIPA
La reine Silvia, Brigitte Macron, Emmanuel Macron et le roi Karl Gustaf avaient participé, mardi 30 janvier, à un dîner mettant à l'honneur la gastronomie française. - Credit:Jacques Witt/SIPA / SIPA / Jacques Witt/SIPA

La comparaison, diffusée à cor et à cri sur les réseaux sociaux, a largement fait réagir. Et ce jusqu'en outre-Manche, où nos confrères du Telegraph se sont eux aussi interrogés sur la visite d'Emmanuel Macron en Suède, alors qu'au même moment, la colère des agriculteurs gronde en France, jusqu'aux portes de Paris.

En pleine visite d'État, le président de la République a été reçu en grande pompe par le roi de Suède, Carl Gustaf, et la reine Silvia, qui n'avaient pas lésiné sur les moyens pour accueillir le couple présidentiel, mardi 30 janvier. Comme le mentionne le quotidien britannique, malgré les troubles en France, Emmanuel Macron avait choisi de ne pas annuler sa visite en Suède, déjà reportée une première fois.

À LIRE AUSSI Mercosur : la pomme de discorde européenne entre Macron, von der Leyen et ScholzSelon une source gouvernementale, citée par le journal, « une autre annulation enverrait un message d'instabilité et nuirait à la crédibilité de la France ». Le chef d'État français a déclaré que sa visite visait à « renouveler notre amitié, notre partenariat au sein de l'Union européenne et, alors que la Suède se prépare à rejoindre l'Otan, notre alliance ».

« Mépris », « fin de règne » pour les Insoumis

De ce côté-ci de la Manche, une telle exposition, en pleine contestation des agriculteurs, a du mal à être acceptée. Pour Géraldine Grillon, une agricultrice mobilisée sur l'autoroute A10, « c'en est trop, on en a vraiment marre […] il se moque éperdument [...] Lire la suite