Publicité

Teddy Riner remporte le Paris Grand Slam et s’offre un huitième titre record à six mois des JO

Le record de victoires dans le tournoi de judo parisien était détenu depuis ce samedi par Clarisse Agbégnénou, à égalité avec Lucie Décosse. Mais Teddy Riner fait désormais mieux.

JUDO - La passe de huit pour le patron du judo mondial. Après la victoire de sa compatriote star Clarisse Agbégnénou la veille, le judoka français Teddy Riner s’est offert un huitième titre en finale du Tournoi de Paris (Paris Grand Slam), ce dimanche 4 février, contre le Sud-Coréen Kim Min-jong.

Le champion aux trois titres olympiques signe donc une huitième victoire historique à domicile. À 34 ans, le Français en profite pour décrocher le record de victoires au Tournoi de Paris, précédemment détenu par Lucie Décosse (7 victoires) et égalé samedi par Clarisse Agbégnénou. Une nouvelle soirée de rêve pour le judo français après les nombreuses médailles glanées tout au long du week-end.

Cette victoire du nouveau « Roi de Paris », la première de la saison 2024, s’est construite pas à pas, mais pas sans peur. En demi-finale, le combattant français s’est retrouvé face au 3e mondial, Alisher Yusupov. Mis en difficulté, Teddy Riner n’était pas loin de perdre sur un ippon, finalement déjugé par l’arbitrage vidéo. Mais qu’importe, Teddy Riner a finalement battu son adversaire Ouzbek avec autorité pour retrouver la finale parisienne pour la huitième fois.

Face au Sud-Coréen, qu’il l’avait jamais affronté, Teddy Riner a gagné sur waza-ari dans le golden score, avant de prendre le temps de partager son bonheur avec le public français.

Une pluie d’or pour la France

« Première étape en 2024 », selon ses propres mots au micro de L’Équipe, cette victoire à Paris a toutefois été relativisée par le champion. « Je me prépare, je révise (...) Aujourd’hui il y a la médaille d’or, je suis très content, mais ce n’est pas l’objectif de la saison », a-t-il glissé avant d’envoyer un message pour la suite de la saison : « Mes adversaires me mènent la vie dure mais je suis encore là ! ».

À noter que le week-end des Français aura été couronné de succès sur les tatamis de Bercy. En plus d’Agbégnénou et de Riner, Shirine Boukli (or en -48 kg), Faiza Mokdar (or, -57 kg), Marie-Ève Gahié et Margaux Pinot (argent et bronze en -70 kg), Madeleine Malonga (bronze -78 kg), Romane Dicko et Léa Fontaine (or et bronze, +90 kg) chez les femmes, Luka Mkheidze (or, -60 kg) et Maxime-Gaël Ngayap Hambou (bronze, -90 kg) pour les garçons ont toutes et tous glané des breloques à domicile. De bon augure à moins de six mois des Jeux olympiques.

À voir également sur le HuffPost :

JO de Paris 2024 : Clarisse Agbegnenou demande à Macron d’avoir sa fille avec elle durant les Jeux

En Ligue des champions, l’équipe féminine de judo du PSG remporte son premier titre européen

VIDÉO - Teddy Riner dans une autre discipline que le judo ? Cette offre colossale de plusieurs millions d'euros qu'il aurait refusée !