Publicité

"Tu te fous de ma gueule?" : Cyril Hanouna recadre sa chroniqueuse Pascale de La Tour du Pin (VIDEO)

L'été dernier, lors du mercato télévisé, Pascale de La Tour du Pin a créé la surprise en quittant BFMTV pour rejoindre C8 et Touche pas à mon poste!. La journaliste a également été recrutée sur la chaîne pour animer un nouveau rendez-vous, PAF, avec comme signification détournée « Police de l’Audiovisuel Français ».

Mais ce mardi 6 février, Pascale de La Tour du Pin a fauté en débordant un peu plus que d'habitude, contraignant Cyril Hanouna à prendre l'antenne plus tard avec TPMP. En début d'émission, Gilles Verdez s'est alors étonné de voir pourquoi Pascale de La Tour du Pin semblait échapper aux foudres de Baba alors que cette situation s'était déjà produite par le passé. "Je peux vous poser une question ? Ca fait plusieurs fois que vous l'avertissez, pourquoi est-ce qu'elle n'obéit pas? Au bout d'un moment, on doit obéir ici. Elle a un privilège, qu'est-ce qu'elle a?". Géraldine Maillet s'est alors amusée à titiller l'animateur et producteur phare de C8 : "Vous la craignez peut-être?". Une question qui a fait mouche. Piqué dans son orgueil, Cyril Hanouna a immédiatement rétorqué : "Alors je vais l'appeler et je vais la défoncer".

À lire également

"C'est extrêmement grave !" : Cyril Hanouna fustige BFMTV qui a affirmé à tort que Gérard Depardieu était à Dubaï (VIDEO)

Cyril Hanouna a tout de suite lancé à son animatrice de before TPMP : "Tu te fous de ma gueule?". "Pourquoi?", s'est alors étonnée l'ex journaliste de BFMTV. "T'as vu à quelle heure tu me rends l'antenne? J'ai dû prendre l'antenne à 18h53. A ce rythmer-là, je skie en juillet", a lancé un Baba taquin, se fendant dans la foulée d'une petite référence au chef-d'oeuvre Les Bronzés font du ski. Et d'ajouter : "Je vous le dis. Il faut que vous rendez à 44, pas plus tard, 45. "Okay", a sobrement répondu Pascale de La Tour du Pin, entre gêne et étonnement.

Cyril Hanouna a conclu avec sa chroniqueuse : "On se voit demain. 15h dans mon bureau. Tu rigoles encore. Tu rigoleras moins demain. Je t'embrasse, Pascale". Au terme de cette conversation bon enf...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi