Publicité

Taylor Swift victime d’une deepfake pornographique, ses fans volent à son secours

La photo n’est restée en ligne que 17 heures, mais a été vue par 47 millions de personnes à travers le monde et pourrait bien conduire à l’adoption d’une nouvelle loi sur l’intelligence artificielle. Ou comment cette affaire montre le pouvoir de Taylor Swift et de sa communauté aux États-Unis.

Qui a osé toucher à la nouvelle icône de la pop ? Les Swifties sont hors d’eux depuis que des internautes malveillants font circuler des « deepfake pornographiques » de Taylor Swift sur X (anciennement Twitter). De fausses photos donc où la reine de la country apparaît dans des positions très suggestives, et ce, à l’intérieur du stade des Chiefs de Kansas City, où évolue son compagnon, l’ailier rapproché Travis Kelce. « Comment cela n’est-il pas considéré comme une agression sexuelle ? », a immédiatement demandé un fan sur X. « Nous parlons du corps / du visage d’une femme utilisé contre son gré. »

Et si ce n’est ni la première fois que de telles photos de Taylor Swift sont générées par Intelligence artificielle (et qu’elles ne font pas partie des « pires » montages réalisés), la polémique a pris une telle ampleur, qu’elle a forcé la Maison-Blanche à réagir. Karine Jean-Pierre, la porte-parole de l’institution, a notamment rappelé que les responsables de réseaux sociaux ont « un rôle important à jouer dans l’application de leurs propres règles pour empêcher la propagation de telles informations erronées ».

Une application laxiste des fausses images, éventuellement créées par l’intelligence artificielle (IA), affecte trop souvent de manière disproportionnée les femmes. Karine Jean-Pierre, porte-parole de la Maison-Blanche

« Ce qui se passe est très alarmant. Nous allons donc faire ce que nous pouvons pour résoudre ce problème », a ajouté la porte-parole.

À li...

Lire la suite sur ParisMatch

VIDÉO -Taylor Swift cible de Deepfakes pornographiques générés par IA