Publicité

Taylor Swift va-t-elle stimuler le tourisme à Angkor Vat ?

COURRIER INTERNATIONAL
COURRIER INTERNATIONAL

Au début du mois, Singapour s’est attiré les foudres de ses voisins. La Thaïlande et les Philippines l’ont accusé d’avoir acheté à prix d’or l’exclusivité du Eras Tour dans la région et d’avoir été ainsi le seul à bénéficier de l’“effet Taylor Swift”. Les six concerts auraient rapporté près de 400 millions de dollars à l’économie locale.

Mais la cité-État ne sera peut-être finalement pas la seule, en Asie du Sud-Est, à tirer profit de la chanteuse américaine. C’est en tout cas ce qu’espère le ministère du Tourisme cambodgien depuis qu’il a découvert que deux de ses clips contenaient des images des temples d’Angkor, rapporte The Khmer Times le 13 mars.

Le premier est celui de la chanson Marjorie, de l’album Evermore, sorti en décembre 2020. Taylor Swift y rend hommage à sa grand-mère Marjorie Finlay, une chanteuse d’opéra, explique le journal cambodgien. Le clip contient des images d’elle tournées dans les années 1960 alors qu’elle vivait à Singapour. Sur certaines d’entre elles, on la voit déambuler dans les temples d’Angkor Vat et du Ta Prohm, au Cambodge. “Pour Top Sopheak, porte-parole du ministère du Tourisme, cette chanson qui mentionne Angkor Vat permettra d’attirer davantage de visiteurs dans le royaume”, écrit The Khmer Times.

Le second morceau, complète The Phnom Penh Post, est Timeless. Dans le clip qui l’accompagne, on voit à nouveau, de façon assez furtive, des images du Ta Prohm, le temple mangé par les racines des fromagers. “Il est à noter que le clip de Timeless contient une collection de photographies tirées de ses albums de famille, avec notamment le célèbre temple de Ta Prohm à 2’52 de la vidéo”, a souligné le ministère du Tourisme dans un communiqué repris par le Phnom Penh Post.

Taylor Swift a achevé sa tournée à Singapour le 8 mars. Mais, écrit le Phnom Penh Post, “les réseaux sociaux laissent entendre qu’elle serait restée pour profiter des sites touristiques de la région”. Et, ajoute le journal, “les spéculations vont bon train sur le fait qu’elle pourrait suivre les traces de sa grand-mère et venir admirer la beauté du parc archéologique d’Angkor”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :