Publicité

Taylor Swift : pourquoi ses concerts font trembler la Terre

Chanter et danser à en faire trembler la Terre : le 22 juillet 2023, le concert de Taylor Swift a généré des vibrations atteignant une magnitude de 2,3 sur l’échelle de Richter. Des géologues américains ont décortiqué ce phénomène dans une étude.

Le 22 juillet 2023, Taylor Swift a fait trembler la Terre, littéralement. Alors qu’elle donnait un concert de sa tournée "The Eras Tour" à Seattle (Etats-Unis), les sismomètres situés à proximité ont enregistré des vibrations atteignant une magnitude de 2,3 sur l’échelle de Richter.

Un record du monde, détecté par Jackie Caplan-Auerbach, professeur de géologie de l'université Western Washington (Etats-Unis), approuvé par le Guinness et corroboré dans une étude très sérieuse parue dans la revue Seismological Research Letters en mars 2024.

Des vibrations liées davantage au public qu'à la musique

Dans cette étude, Gabrielle Tepp, géologue au laboratoire sismologique de Caltech (Etats-Unis), et son équipe concluent que "ce sont probablement les mouvements de danse et de saut du public – et non les rythmes musicaux ou les réverbérations du système audio – qui ont généré ces tremblements". Des tremblements provoqués ainsi par l’accumulation des mouvements concomitants des 72.171 Swifties (fans de Taylor Swift) réunis ce soir-là.

Les chercheurs sont même parvenus à estimer une magnitude locale pour chaque chanson, en se basant sur l'énergie libérée (voir l'image ci-dessous). Le chiffre variait considérablement d'une chanson à l'autre, la palme revenant à la célèbre "Shake it off", avec une magnitude locale équivalente à 0,851. "Gardez à l’esprit que cette énergie a été libérée en quelques minutes, contre une seconde pour un tremblement de terre de cette ampleur. En se basant sur la force maximale des secousses, la plus forte équivalait ainsi à un séisme de magnitude 2", explique Gabrielle Tepp dans un communiqué.


Cliquez ici pour afficher l'image en pleine page

. Crédits : Sciences et Avenir

Des vibrations à ne pas confondre avec un séisme

Mais les secousses générées lors de concerts n'ont rien à voir avec un séisme. Ce dernier correspond à un déplacement brutal de deux compartiments d’une faille en profondeur, émettant des ondes sismiques qui se propagent et engendrent p[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi