Publicité

Tarn : un homme de 28 ans décède dans l'incendie inexpliqué de sa voiture alors qu'il était au volant

Engagée à faible allure sur une route départementale, la victime s'est retrouvée prise au piège lorsque son véhicule s'est soudainement enflammé.

Les pompiers sont rapidement arrivés sur place mais n'ont rien pu faire pour sauver l'automobiliste (Photo : Getty Images/iStockphoto)

Le mystère est pour le moment total concernant la défaillance à l'origine de la tragédie. Un jeune homme de 28 ans a perdu la vie dans des circonstances atroces, ce dimanche 14 janvier à proximité de la commune de Cagnac-les-Mines (Tarn). Alors que la victime circulait en voiture sur une route départementale, son véhicule s'est subitement embrasé.

D'après les informations de La Dépêche, le jeune homme conduisait une Ford, dont le modèle n'a pas été précisé. "Il venait de s'arrêter au stop et de tourner, raconte le maire de Cagnac-les-Mines, Patrice Norkowski, cité par le quotidien régional. Il roulait, pas très vite, et sans raison apparente, le véhicule a pris feu. C'est l'incompréhension totale pour tout le monde."

"À ce stade, nous n’avons pas d’explication rationnelle"

Témoin de la scène, un automobiliste qui circulait juste derrière la victime a tenté de lui venir en aide en essayant d'ouvrir la porte conducteur du véhicule en flammes. "C'était impossible, il n'a rien pu faire, explique Patrice Norkowski. La voiture s'est arrêtée et a juste reculé dans le fossé." Contactés en urgence par le témoin, les pompiers sont arrivés sur place et ont éteint l'incendie, mais n'ont pas pu sauver la vie du conducteur, qui était un habitant de la commune.

A la suite de ce drame évidemment traumatisant pour les proches de la victime, une enquête a été ouverte par le parquet d'Albi pour tenter d'élucider les causes de l'embrasement soudain du véhicule. "Ç'a été très rapide, confirme la procureure Stéphanie Bazart, citée par La Dépêche. Les premières constatations n’ont pas permis de déterminer les origines de l’incendie. À ce stade, nous n’avons pas d’explication rationnelle." Le quotidien régional précise qu'une expertise auto et une expertise incendie vont être menées au plus vite dans le cadre de l'enquête.

VIDÉO - Martin Petit, tétraplégique : "L’accès aux loisirs est hyper cher, hyper dur pour les personnes en situation de handicap"