Publicité

Un tableau de Monet aspergé de soupe par des activistes à Lyon, le musée porte plainte

On ne compte plus les œuvres d’art saccagées par des militants écologistes. Ce samedi 10 février, c’est une célèbre toile de Claude Monet qui en a fait les frais. Au musée des Beaux-Arts de Lyon, le tableau « Le printemps », a été aspergé de soupe par deux militantes du groupe Riposte alimentaire, indique le musée dans un communiqué.

Peu de temps après l’incident survenu vers 15 heures 30, « la salle où était exposée l’œuvre a été évacuée et la police nationale a interpellé les deux protagonistes », ajoute le communiqué. Le musée précise qu’« un constat du tableau sera réalisé suivi d’une restauration ».

À lire aussi A Londres, deux militants écologistes se collent à un tableau de la National Gallery

Dans une vidéo tournée sur place par le collectif et relayée sur les réseaux sociaux, on distingue les deux jeunes femmes, vêtues de t-shirt blanc sur lesquels on peut lire « Riposte Alimentaire » et déroulant un discours revendicatif.

Le même collectif derrière le saccage de la Joconde

« Ce printemps sera le seul qui nous restera si nous ne réagissons pas. Que vont peindre nos futurs artistes ? » s’interrogent les deux activistes, Ilona et Sophie, debout devant l’œuvre avant d’ajouter : « L’art est le plus bel hommage à la vie. Nous l’aimons. Mais nos futurs artistes n’auront plus rien à peindre sur une planète brûlée. Ils et elles ne rêveront plus, dans un monde aux multiples conflits. Nous avons encore le choix. Nous devons nous réveiller et résister »


Lire la suite sur ParisMatch