Témoignages. Ce que le Covid-19 a fait à vos rêves d’expatriation…

Courrier Expat (Paris)
·2 min de lecture

Vous avez été nombreuses et nombreux à nous raconter comment le Covid-19 a affecté vos choix de vie à l’étranger, vos décisions de rentrer ou au contraire de rester sur place, de changer de voie. Voici à quoi ressemblera 2021 pour vous, les expats.

Partir à l’étranger alors que les frontières internationales se ferment, que de nombreux pays imposent des quarantaines, des règles de plus en plus strictes sur la vie professionnelle et sociale, n’est pas une démarche évidente. Vivre loin de ses proches, souvent dans un contexte matériel incertain non plus. Dans ces conditions, certains expatriés, comme Jérémy, ont décidé de revenir en France.

À lire aussi: Témoignages. Covid-19 : quand l’expatriation tourne au cauchemar

Jérémy est arrivé au Canada en tant qu’étudiant en 2018 et comptait s’y installer pour de bon. En plus de ses études, il travaillait comme technicien audiovisuel, était coordonnateur de communication pour un organisme de bienfaisance et travailleur indépendant pour le milieu de la culture. Mais en 2020, les bars et salles de spectacle où il officiait en tant que technicien ont fermé. Les interventions auprès des jeunes dans les écoles, où intervenait en tant que coordonnateur de communication, ont été suspendues, et le monde de la culture, où il travaillait également, a été mis en pause. Finalement, la réforme de l’immigration au Québec, en plus du confinement puis du couvre-feu, a eu raison des économies et de la motivation de Jérémy :

J’ai réussi à négocier avec mes colocataires en concédant des choses pour payer moins cher mon loyer. J’ai essayé de vendre ce que je pouvais. J’ai fait tout ce qui était possible… Mais j’ai compris que ces sacrifices n’étaient plus possibles.

Donc, j’ai décidé il y a quelques jours de rentrer en France en mai-juin 2021 pour reprendre des études de communication en France… Je recherche actuellement une école n’importe où dans les pays francophones et je vais abandonner tous mes projets, car cette pandémie et les mesures pour la contrôler ont détruit tous mes rêves…”

À lire

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :