Publicité

TÉMOIGNAGE. "Mon père a abusé de moi dès l'âge de six ans et m'a dit que ce n'était pas sa faute"

Dans un livre intitulé Not My Fault, publié par Mirror Books, Trish Hinde raconte son histoire tragique. Aujourd’hui femme mariée, heureuse avec 4 enfants, elle a pourtant traversé l’enfer dès l’âge de 6 ans. Un enfer où passé devant la porte de la chambre de son père était horrible. Elle devait faire le moins de bruit possible au risque que son père l’appelle pour qu’elle entre dans sa chambre. Ce père, Gerard King, avait pour habitude de s’adonner à un "rituel quotidien d’abus sexuels" écœurants. "Mon père me disait toujours que les abus n'étaient pas de sa faute, qu'il avait simplement été créé ainsi. Alors j’ai pensé que c’était plutôt ma faute. J'ai grandi en croyant que j'étais responsable", a-t-elle confié avec amertume.

Des abus sexuels dès l’âge de 6 ans !

Ces abus sexuels que Trish Hinde a subi avaient commencé dès l’âge de 6 ans. Son père avait l’habitude de l’appeler quand elle descendait les escaliers. "Je n’avais aucune idée de la nature des abus, mais je savais juste que je détestais ça. Ensuite, il s'endormait avec son bras serré autour de moi et je devais me dégager sans le réveiller. Même aujourd'hui, je ne supporte pas d'avoir un bras sur moi, même de la part de mon propre mari. Je me sens piégée", raconte-t-elle. A l’âge de 9 ans, Gerard King avait empêché sa fille d’aller à l’école, la violant dans le salon au passage. Perdue et confuse, la petite Trish Hinde vivait pourtant (...)

Lire la suite sur Closer

"C’était moi 'la grosse connasse'" : ce calvaire enduré par Sophie Marceau sur le tournage de Police avec Gérard Depardieu
Il se fait livrer une pizza et termine avec le pouce violemment arraché de la main
Montpellier : un enfant avec une arme factice crée la panique dans un quartier, les grands moyens déployés
"Beaucoup d’amour pour mon agresseur" : les confidences bouleversantes de Vahina Giocante sur l’inceste commis par son père
Top Chef 2024 : ce candidat qui est le "fils caché" de Philippe Etchebest