Publicité

TÉMOIGNAGE. "Je n'aurais jamais cru qu'une simple manucure puisse me tuer"

"Je n'aurais jamais cru qu'une simple manucure puisse me tuer." C'est avec ces mots que Grace Garcia commence son histoire. Originaire de San Gabriel, en Californie, cette mère de famille de 50 ans a contracté un cancer de la peau après une manucure un peu trop agressive. Tout commence en novembre 2021. En amont des célébrations de Thanksgiving, Grace Garcia prend rendez-vous dans un bar à ongles dit "sophistiqué" proche de chez elle. Malheureusement, la manucure ne se passe pas comme prévu. "L'esthéticienne était très agressive avec mon cuticule et à la fin, j'ai remarqué qu'il était à vif, raconte la Californienne dans les colonnes de Fox News. Ça me faisait mal."

De retour chez elle, Grace prend soin d'appliquer une crème antibiotique sur son ongle. Mais après quelques jours, elle constate que la blessure ne guérit pas. Pire, une petite bosse commence à se former niveau de son cuticule. Sur le conseil de son médecin de famille, Grace prend rendez-vous avec un dermatologue en avril 2022. Là, c'est la douche froide. Ce dernier lui diagnostique un carcinome épidermoïde, un cancer de la peau vraisemblablement dû à une infection au papillomavirus (HPV) liée à sa blessure contractée lors de sa manucure. "Dans la plupart des cas, les souches de HPV provoquant un cancer sont transmises sexuellement, explique le Dr Shari Lipner, dermatologue à l'université Cornell de New York, à Today. Dans le cas de Grace, elle a été blessée, ça a donné une ouverture."

Un

(...)

Lire la suite sur Closermag.fr

TÉMOIGNAGE Ma femme s'est inventée un cancer en s'inspirant d'un livre
Un grand-père accusé d'un geste inconcevable envers son petit-fils de 8 ans
Elle entend son nouveau-né crier et le découvre aux prises avec un animal répugnant
“Enfouie dans les mangroves” : l'entreprise d'abattage d'arbres fait une découverte macabre
Ancienne playmate, elle bascule dans l'horreur d'une façon particulièrement sordide