Publicité

TÉMOIGNAGE. “J’ai été sauvé de la noyade par des sirènes”

Ce devait être une petite session de plongée entre amis de longue date. Pablo Avila et Javier Claramunt se sont rencontrés il y a quarante-six ans en suivant un cours de plongée sous-marine. Passionnés, les deux hommes en ont fait leur métier, devenant maîtres instructeurs puis directeurs d’une école de plongée, aux Etats-Unis pour Javier et en Argentine pour Pablo. Ils se retrouvent tous les ans pour plonger ensemble. Alors que Pablo se trouve chez Javier à Mission Viejo, en Californie, ils décident de faire une sortie en mer. Le 23 octobre, accompagnés de Joshua, 39 ans, le fils de Javier, les retraités de 62 ans plongent au large de l’île de Santa Catalina. Lorsque Javier fait signe à ses comparses qu’il est temps de remonter après une longue sortie en mer, Pablo n’a pas ses réflexes habituels. “Je suis repassé devant lui pour lui demander de monter, il m’a fait le signe de la main qu’il était d’accord, raconte Javier. C’est la dernière chose dont il se souvient.”

“On n’en croyait pas nos yeux, devant nous arrivait une troupe de sirènes !”

Remontée trop rapide, problème d’équipement ? Personne ne sait. Ce qui est sûr, c’est que quelques minutes après avoir refait surface, Pablo est en détresse. “De la mousse sortait de sa bouche, et il se plaignait de ne plus pouvoir respirer. Quelques secondes après, il perdait connaissance dans l’eau. Honnêtement, j’ai cru qu’il était mort”, confie Joshua. Avec son père, (...)

Lire la suite sur Closer

Macha Méril accuse François Truffaut : "du cinéma pour se taper des actrices"
Kate Middleton : le mystère s'épaissit autour de son retour public, ce discret changement qui inquiète
Alain Delon : ses "accès de colère et de violence" effraient à Douchy, révélations choc
Karine Le Marchand : sa fille Alya arrêtée en plein Paris, elle a passé la nuit en garde à vue
Fiona Gélin : "On n'avait pas le droit...", ce prénom différent qui lui a été donné à sa naissance