La télévision iranienne diffuse les « aveux » de deux Français soupçonnés d’espionnage

© AP/Vahid Salemi

Le site de la télévision officielle iranienne al-Alam a diffusé, jeudi 6 octobre, ce qu’elle présente comme des « aveux » d’espionnage de deux français arrêtés en mai en Iran . Dans la vidéo, une jeune femme s’exprimant en français affirme s’appeler Cécile Kohler et être agent de renseignement opérationnel à la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE).

Téhéran avait annoncé, le 11 mai l'arrestation de deux Européens « entrés dans le pays dans le but de déclencher le chaos et déstabiliser la société ». Les autorités françaises ont alors dénoncé une arrestation « sans fondement » et demandait leur « libération immédiate ». L’Iran avait accusé début juillet d’« atteinte à la sûreté » du pays deux « syndicalistes français » arrêtés en mai.

Une source syndicale française les avait identifiés comme Cécile Kohler, une responsable du syndicat d’enseignants Fnec FP-FO, et son conjoint, Jacques Paris. Celle-ci indiquait que le couple faisait du tourisme en Iran, au moment de leur arrestation. Pourtant, dans la vidéo diffusée, Cécile Kohler affirme qu’elle et son conjoint étaient en Iran « pour préparer les conditions de la révolution et du renversement du régime iranien ». Ils devaient également financer des grèves et des manifestations et même utiliser des armes « si nécessaire pour se battre contre la police », ajoute-elle. L’homme montré dans la vidéo, qui s’exprime aussi en français, déclare que la DGSE devait « faire pression sur le gouvernement ».

Des Français déjà con...


Lire la suite sur LeJDD