Télévision. Des amendes pour ne pas avoir diffusé le discours anniversaire du président au Salvador

·1 min de lecture

Pour ses deux ans au pouvoir, le président Nayib Bukele a prononcé un discours devant l’Assemblée législative du Salvador. Deux entreprises privées de télécommunications pourraient devoir verser une amende de 500 000 dollars chacune pour n’avoir pas correctement diffusé la prise de parole présidentielle sur toutes leurs plateformes.

Les entreprises de télécommunication Claro et Tigo, respectivement d’origine mexicaine et luxembourgeoise, sont menacées d’une forte amende pour n’avoir pas diffusé, en direct et sur toutes leurs plateformes, le discours prononcé par le président du Salvador, mardi 1er juin, pour l’anniversaire de ses deux ans au pouvoir, raconte CNN México.

Leur conduite “est une preuve frappante que l’appareil idéologique essaye de contrôler l’État”, s’est indigné le président Nayibe Bukele, le lendemain, sur son compte Twitter. Tout en défendant son bilan devant l’Assemblée législative, le chef d’État avait dénoncé dans son discours de mystérieuses puissances de l’ombre qui essaieraient de diriger le pays.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles