Télévision. Accusations de racisme sur le plateau de la série australienne “Neighbours”

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

En janvier et février 2021, l’actrice indigène Shareena Clanton a travaillé sur le tournage de Neighbours, un feuilleton culte en Australie. Dans un post sur Instagram, elle dénonce un climat de travail raciste et globalement hostile.

À l’antenne depuis 1985, le feuilleton australien Neighbours (“Les Voisins”) a recruté en début d’année l’actrice Shareena Clanton. L’expérience a tourné court, et vire désormais au scandale : “C’était la première fois qu’un personnage féminin indigène apparaissait au générique de la série culte dans un rôle récurrent, et très vite l’actrice s’est dite en butte au racisme sur le plateau”, rapporte The Guardian Australia.

Connue pour son rôle dans la série carcérale australienne WentWorth (2013-2021), Shareena Clanton descend par sa mère de plusieurs peuples indigènes et aborigènes australiens, par son père de tribus amérindiennes et d’Africains-Américains, précise le Sydney Morning Herald. Dans un post publié le 6 avril sur Instagram, elle raconte avoir été la cible répétée d’insultes racistes de la part d’un acteur (non nommé) et décrit un environnement de travail “toxique”, caractérisé par la “complicité silencieuse, malsaine” des autres membres du casting et de la production.

Un stage de sensibilisation

Interviewée en exclusivité par le The Guardian Australia, Shareena Clanton réitère ses accusations :

On m’a adressé de nombreux commentaires agressifs, sexistes, misogynes, grossiers – le genre de commentaires qui dans n’importe quel autre cadre professionnel [vaudraient à leurs auteurs] un licenciement immédiat.”

À lire aussi:

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :