Télécommunications. Les nouvelles sanctions des États-Unis auront-elles la peau de Huawei ?

Courrier international (Paris)
·2 min de lecture

L’entreprise de télécommunications chinoise Huawei a réagi aux nouvelles sanctions des États-Unis à son encontre. Elle craint que ces dernières mettent à mal ses activités. Mais pour certains spécialistes, ce ne sera pas suffisant pour abattre le géant chinois.

“Arbitraire et pernicieux.” Voici les mots utilisés par Huawei, lundi 18 mai, pour qualifier les nouvelles sanctions mises en place à son encontre par le Département du Commerce des États-Unis. “La survie est notre credo désormais”, ont ajouté les têtes pensantes de Huawei, rapporte le Financial Times.

Ce qui effraie tant l’un des plus gros vendeurs de smartphones dans le monde, c’est la décision de Washington d’obliger les fabricants étrangers qui utilisent des équipements américains de fabrication de puces électroniques à obtenir une licence avant de pouvoir vendre des semi-conducteurs à Huawei, explique le site internet de la chaîne de télévision CNBC.

À lire aussi: Industrie. Les États-Unis cherchent à rapatrier la production de puces électroniques

Un coup dur pour l’activité de Huawei

Le coût de cette nouvelle contrainte se chiffre en centaines de milliards de dollars, annonce Huawei, et ses effets devraient se faire ressentir pour les consommateurs dans plus de 170 pays. Principale victime : l’entreprise TSMC, qui fournit plus de 90 % des puces pour smartphones à Huawei, précise CNBC.

À lire aussi: Controverse. 5G : peut-on se passer de Huawei ?

Un coup quasi critique. Car, même si Huawei cherche à diversifier sa chaîne d’approvisionnement depuis un an, en se tournant notamment vers le fabricant chinois

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :