Publicité

La Syrie et l'Irak dénoncent les frappes américaines meurtrières sur leurs territoires

La Syrie et l'Irak ont dénoncé samedi les frappes américaines nocturnes menées contre des forces d'élite iraniennes et des groupes pro-iraniens dans ces deux pays, en représailles à la mort de 3 soldats américains dans une attaque fin janvier.

L'Iran, elle, a "condamné avec force" ces frappes et dénoncé "une violation de la souveraineté de la Syrie et de l'Irak".

Au moins 23 combattants pro-iraniens ont été tués dans l'est de la Syrie, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). En Irak, 16 personnes parmi lesquelles des civils ont été tuées, a annoncé samedi le gouvernement irakien.

Une riposte à à l'attaque fin janvier sur une base en Jordanie

Les Etats-Unis ont indiqué que ces frappes étaient une riposte à l'attaque le 28 janvier sur une base en Jordanie, près des frontières syrienne et irakienne, qui a coûté la vie à trois militaires américains, attaque attribuée par Washington à des groupes soutenus par l'Iran.

"Notre riposte a commencé aujourd'hui. Elle continuera selon le calendrier et aux endroits que nous déciderons", a dit le président américain Joe Biden.

Les représailles américaines contribuent à "attiser le conflit au Moyen-Orient de manière extrêmement dangereuse", a réagi dans un communiqué le ministère syrien des Affaires étrangères. Le gouvernement irakien a, lui, fustigé une "violation de la souveraineté irakienne". "L'attaque de la nuit dernière est une action aventureuse et une autre erreur stratégique de la part des Américains, qui ...


Lire la suite sur ParisMatch