Publicité

Syrie : des « chefs pro-Iran » ciblés par un raid israélien à Damas

Un raid israélien a fait cinq morts dans un quartier de Damas, en Syrie, samedi 20 janvier 2024.  - Credit:SHAM FM VIA REUTERS
Un raid israélien a fait cinq morts dans un quartier de Damas, en Syrie, samedi 20 janvier 2024. - Credit:SHAM FM VIA REUTERS

Le chef des renseignements des Gardiens de la Révolution en Syrie, son adjoint ainsi que deux membres de cette organisation paramilitaire feraient partie des victimes. Selon le dernier bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), au moins dix personnes ont été tuées dans une frappe ciblant l'immeuble où se réunissaient des chefs « pro-Iran », samedi 20 janvier, à Damas.

L'OSDH a indiqué que « le raid ciblait sûrement ces chefs » dans ce quartier abritant le quartier général de l'ONU et des ambassades. La frappe serait attribuée à Israël, qui n'a pas souhaité réagir. « Le bilan est passé de six à dix morts après que des corps encore coincés sous les décombres ont été récupérés », a déclaré l'ONG. À Damas, l'agence officielle de presse syrienne Sana a confirmé une attaque contre un bâtiment résidentiel dans le quartier de Mazzé.

L'Iran dans le viseur d'Israël

À la suite de la mort des quatre responsables militaires iraniens, l'Iran a menacé Israël de représailles, « au moment et à l'endroit appropriés », selon un communiqué de la diplomatie iranienne. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Nasser Kanani, « a fermement condamné l'acte criminel du régime sioniste », qui est « une tentative désespérée de propager l'instabilité et l'insécurité dans la région ».

Le président iranien Ebrahim Raïssi a aussi prévenu samedi que son pays ne laisserait pas « sans réponse » l'attaque. « Je condamne ce lâche attentat […] Il ne fait aucun doute [...] Lire la suite