Publicité

Suspendu quatre ans pour dopage, Paul Pogba rejouera-t-il au football?

Est-ce la fin de la carrière professionnelle de Paul Pogba? Suspendu quatre ans pour un contrôle antidopage positif à la testostérone après le match Udinese-Juventus du 20 août dernier, le footballeur international français ne pourra pas reprendre la compétition avant le 10 septembre 2027 (l'infraction avait été constatée le 11 septembre 2023). A moins que la durée de la sanction soit éventuellement réduite ultérieurement. Le joueur entend d'ailleurs faire appel.

En 2027, Paul Pogba aura 34 ans. A cette date, son contrat avec la Juventus se sera a priori terminé depuis fort longtemps. Celui en cours est censé s'achever en juin 2026. Mais le club italien devrait sans doute le résilier de façon anticipée.

Un corps fragile

Un retour sur les terrains dépendra de la volonté de Paul Pogba de ne pas achever sa carrière sur une suspension, mais aussi des clubs. S'il se rend disponible, il devra convaincre une direction et un entraîneur de lui offrir un contrat après quatre ans sans jouer. Ce qui paraît hautement risqué, surtout compte tenu de son inquiétant historique de blessures. Lors de la saison 2022-2023, pour ce qui devait être son grand retour à la Juventus, le milieu tricolore n'a pu faire que 10 apparitions et disputer que 160 minutes environ. La faute à plusieurs pépins musculaires qui le trahissaient déjà à Manchester United (16 matchs de championnat manqués sur blessure en 2021-2022).

Difficile dans ces conditions d'imaginer un retour de Paul Pogba sur les terrains en tant que joueur professionnel. "C'est terrible, parce que j'ai l'impression que c'est fini", réagissait Jérôme Rothen en octobre dans Rothen s'enflamme sur RMC. "Il y a eu des affaires et beaucoup trop de blessures, avait ajouté l'ancien international. Je suis triste pour lui et pour le football français, parce qu'on perd un grand joueur. Malheureusement, je ne le vois pas rebondir après ça".

Récemment, plusieurs footballeurs ont poursuivi leur carrière professionnelle malgré une suspension pour dopage. C'est notamment le cas de Samir Nasri, André Onana ou Mamadou Sakho (finalement blanchi). Mais ces cas sont incomparables avec celui de Paul Pogba: ces sanctions ne dépassaient pas 18 mois.

Article original publié sur RMC Sport