Publicité

Les sushis n'ont plus la cote en France : les raisons derrière la désaffection pour ce plat japonais

Il était un des snacks préférés des Français depuis des années. Mais c’est désormais de l'histoire ancienne. Le sushi n’a plus autant la cote qu’auparavant. Selon l’étude de Speak Snacking, en partenariat avec le cabinet d’études Strateg’eat, le sushi sort du top 10 en 2024, alors qu’il avait déjà été rétrogradé à la septième place en 2023, relaie Télématin. La faute sans doute à une offre banalisée, mais aussi à un manque d’authenticité, car la plupart des restaurants japonais sont tenus par des Chinois. Interrogé par 20 Minutes, le directeur des études Strateg’eat, Nicolas Nouchi, estime que le sushi «souffre d’une banalisation».

Il ajoute : «Les sushis finissent par être redondants et peu innovants. On trouve davantage de couleurs, de personnalisation possible, de dynamisme dans d’autres plats, pour un prix souvent moins cher.» La faute aussi à une concurrence qui se développe et qui se révèle moins chère : la nourriture thaï, chinoise, etc. Les ramens ou les udons séduisent aussi de plus en plus les Français. Résultat, au classement, ce sont les pizzas qui tirent leur épingle du jeu (49% des Français en ont mangé), devant les burgers (34%) et les kebabs (29%).

Selon l’étude, même les crêpes fourrées, les paninis et les salades sont devant. Un phénomène qui dépasse nos frontières puisque partout dans le monde, si la nourriture asiatique séduit toujours autant, ce n’est plus le cas des sushis et des makis. Interrogée par 20 Minutes, une enseignante-chercheuse à l'université (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chanel : le sac iconique passe la barre des 10 000 euros
Ecobalyse : une nouvelle étiquette sur vos vêtements pour mesurer leur impact environnemental
Vente de colis perdus : pourquoi ont-ils tant de succès ?
Légalisation du cannabis : le modèle allemand pourrait-il s’exporter en France ?
Temu : fin de l'offre controversée en échange de vos données personnelles à vie