Publicité

Surprise, Jarry quitte (déjà) "Tout le monde veut prendre sa place" sur France 2

L'humoriste l'a annoncé à ses followers ce jeudi 4 avril dans des stories sur Instagram.

Comment sont mesurées les audiences télé ? - France 2, Gilles Gustine

Personne veut prendre cette place. Ce jeudi 4 avril 2024, le comique Jarry annonce sur Instagram son départ dans quelques semaines de l'animation de "Tout le monde veut sa place" sur France 2. Il avait pris les commandes du jeu en août 2023. Il quitte donc l'émission moins d'un an après son arrivée. Auparavant, le programme de la mi-journée avait été dirigé longtemps par Nagui, puis par Laurence Boccolini.

"J'aurais besoin de beaucoup d'énergie"

"Je voulais partager avec vous une petite nouvelle ce matin. J'ai pris la décision les amis d'arrêter de présenter l'émission 'Tout le monde veut prendre sa place'. Une superbe émission où j'ai passé une année incroyable. J'ai adoré l'exercice. J'ai adoré les équipes d'Efervescence. Je remercie encore France 2 de cette superbe opportunité", a commencé Jarry. Et d'ajouter : "Vous savez que l'année prochaine, je serai en tournée des Zénith, en France, en Suisse, en Belgique et au Canada. J'aurais besoin de beaucoup d'énergie".

Il a expliqué qu'une quotidienne "prend énormément de temps" : "J'ai très peu vu mes enfants cette année. J'ai décidé d'avoir toute cette énergie pour vous, le public". "Je vais finir la saison encore quelques mois, tous les midis avec vous, et après je me concentrerai sur mon spectacle ! Merci mille fois à tous ! Merci France 2 ! Merci de m'avoir fait confiance. Je ne dis pas que je ne reviendrai pas. Ma tournée s'arrêtera en 2026. Après, je serai de nouveau opé !",...

Lire la suite

À lire aussi

"Ceux qui le salissent devraient avoir honte" : Après Nagui, Arthur défend à son tour Manu Lévy, accusé de "harcèlement moral" par d'anciens collaborateurs de NRJ
"On en parle depuis des semaines..." : Dans les coulisses du départ (surprise) de Jarry de "Tout le monde veut prendre sa place" sur France 2
"C'était une maladresse" : Quentin Bataillon "regrette" son tacle à Yann Barthès mais assume son invitation dans "TPMP" sur C8