Surplus. Le Canada croule sous les respirateurs inutilisés

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Il y a un an, le gouvernement fédéral avait commandé des dizaines de milliers de respirateurs artificiels pour traiter les patients atteints de formes graves du Covid-19. Mais les provinces en ont utilisé moins de 2 % et Ottawa souhaite annuler les contrats restants, rapporte Le Devoir.

Le 19 mars 2020, la CBC rapportait que les hôpitaux et autorités sanitaires du Canada cherchaient à augmenter le nombre de respirateurs artificiels disponibles “pour se préparer à un déluge de patients atteints de formes sévères du Covid-19”.

Le réseau national faisait même état de projections selon lesquelles les établissements de santé pourraient “en quelques semaines” manquer de ces appareils jugés vitaux. Et le gouvernement fédéral en avait commandé des milliers d’exemplaires pour parer à la crise.

À lire aussi: Traçage. Halte au “coronavirus shaming”, plaident des médecins canadiens

Cette dernière a été bien réelle, mais les choses sont différentes aujourd’hui, rapporte Le Devoir :

La méthode de traitement des malades du Covid-19 a changé au fil de la pandémie et le recours aux ventilateurs – perçus comme essentiels au départ – a peu à peu été délaissé.”

Le quotidien québécois indique ainsi que moins de 2 % des 40 000 respirateurs artificiels commandés auprès de 14 fournisseurs par Ottawa ont été distribués.

Seulement 500 ventilateurs utilisés

En clair, a expliqué récemment un responsable du ministère de l’Approvisionnement et des Services publics canadien : les provinces n

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :