• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Superfétation : elle retombe enceinte pendant la même grossesse

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Santé
    Santé

Déjà enceinte, une Britannique a eu la surprise de découvrir qu’elle attendait un deuxième enfant conçu à trois semaines d’écart. 

La grossesse superfétatoire est rarissime chez les humains. Seulement une dizaine de cas a été observée dans le monde et rapportée dans la littérature scientifique. Les enfants de Rebecca Roberts, 39 ans, et son compagnon Rhys Weaver, 43 ans, un couple de Britanniques, font partie de ces exceptions. Alors que la jeune maman était déjà enceinte d’un enfant, la troisième échographie a révélé la présence d’un deuxième fœtus, raconte le Washington Post.

"Nous étions inquiets parce que le jumeau était beaucoup plus petit, explique David Walker, le gynécologue-obstétricien qui a suivi la grossesse, dans les colonnes du journal. Ce n'est qu'en effectuant régulièrement des scanners et en constatant que le taux de croissance était constamment en retard de trois semaines que nous avons compris qu'il s'agissait d'une superfétation."

1,2 kg et 2,09 kg à la naissance

Généralement, une femme cesse d’ovuler lorsqu’elle tombe enceinte. Mais dans de très rares cas, une deuxième ovulation décalée de quelques jours peut donner lieu à une deuxième fécondation lors d’un rapport différent. "Un autre ovule a été libéré environ trois ou quatre semaines après le premier. Il a miraculeusement réussi à se féconder et à s'implanter dans son utérus", précise le médecin.

Ce phénomène est d’autant plus exceptionnel que l’endomètre s’épaissit lors d’une grossesse et ne permet généralement pas l’implantation d’un autre œuf dans l’utérus. Rebecca Roberts, qui avait des difficultés à tomber enceinte, prenait un traitement pour stimuler son ovulation. Mais selon son gynécologue, il ne serait pas à l’origine de la superfétation.

La grossesse n’a pas été de tout repos pour les parents, inquiets pour leur second bébé, plus petit. À 33 semaines, les médecins ont jugé qu’il était temps de déclencher l’accouchement. Les deux nourrissons sont nés par césarienne le 17 septembre 2020. Noah est arrivé le premier et pesait 2,09 kg. Sa petite soeur, Rosalie, a vu le jour 2 minutes plus tard et pesait 1,2 kg. Tous les deux sont passés par les soins intensifs néonatals mais se portent bien désormais.

VIDÉO - Sarah Ajorque, sage-femme : "Il n'y avait pas de place en salle de naissance. Je lui ai dit de rentrer chez elle. Je m'en suis voulu"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles