Publicité

Super Bowl 2024 : 5 choses à savoir sur cette machine à cash à la sauce américaine

Le 58e Super Bowl, finale du championnat de la NFL, verra s’affronter les Chiefs de Kansas City et les 49ers de San Francisco dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 février à Las Vegas. Évènement sportif de premier rang aux États-Unis, le Super Bowl est également une incroyable machine économique. La preuve par cinq.

Super Bowl 2024 : 5 choses à savoir sur cette machine à cash à la sauce américaine (Crédit :REUTERS/Maria Alejandra Cardona)

1 - Le premier prix pour une place s’élève à 7 500 euros

Pour la première fois de son histoire, Las Vegas sera le théâtre du match le plus attendu de l’année outre-Atlantique. Pour avoir le droit de s’asseoir dans les tribunes de l’Allegiant Stadium, enceinte sortie de terre en 2020 d’une capacité maximale de 70 000 personnes, les spectateurs devront débourser au minimum 8 100 dollars (7 500 euros). À ce prix-là, n’espérez pas toucher le ballon ou approcher Taylor Swift, vous serez au dernier rang ou pas loin. Si vous souhaitez voir le spectacle au plus près de la pelouse, il faudra mettre la main au porte-monnaie et payer 57 000 dollars (53 000 euros). Pour vous donner un ordre d’idée de la folie tarifaire, le premier prix d’une place pour la dernière finale de Coupe du monde de football entre la France et l’Argentine s’élevait à 580 euros.

2 - Un spot publicitaire coûte 7 millions

Avec le célèbre show de la mi-temps auquel tous les artistes rêvent un jour de prendre part, les publicités participent elles aussi à la renommée du Super Bowl. L’an dernier, Temu n’avait pas hésité à mettre 7 millions de dollars pour un spot de 30 secondes sur la chaîne CBS qui diffuse l’évènement. Un choix payant qui a largement contribué à son succès.

À chaque édition, les marques rivalisent de créativité pour faire parler d’elles dans ce qui est LE rendez-vous publicitaire le plus important de l’année. Cette année, Uber Eats a vu les choses en grand en intégrant au casting Jennifer Aniston et son acolyte de "Friends", David Schwimmer. Dans ce spot déjà disponible sur YouTube, où figurent également le couple Beckham ou Usher, on découvre Jennifer Aniston expliquer à son assistante que pour se rappeler de tout ce que propose l’application de livraison, il faut oublier nos propres souvenirs et "faire de la place dans notre mémoire".

Avec une diffusion sur 230 chaînes dans plus de 180 pays, ce sont au minimum 115 millions de personnes qui devraient visionner ce mastodonte événementiel, selon CBS, diffuseur du Super Bowl. D’autres marques bien connues seront aussi de la partie et certaines pour la première fois. C’est le cas du chocolatier Lindt qui n’a pas hésité à mettre les 7 millions de dollars requis pour diffuser sa publicité de 30 secondes.

3 - Taylor Swift rapporte gros à la NFL

Elle ne sera pas sur le terrain, n’assurera pas le show de la mi-temps (Usher le fera) et ne se sera peut-être même pas installée dans les tribunes pour suivre le match (en concert à Tokyo, sa présence n’est pas encore assurée) mais la star du 58e Super Bowl s’appelle bien Taylor Swift. Sa romance ultra-médiatisée avec le joueur de football Travis Kelce, qui participe au Super Bowl avec les Chiefs de Kansas City, a permis à la NFL d’empocher des millions de dollars grâce à une surmédiatisation.

La reine de la pop a généré l’équivalent de 331,5 millions de dollars d’exposition publicitaire pour la NFL et la franchise du Missouri, selon les calculs d’Apex Marketing Group relayés par Front Office Sports. Mais ce n’est pas tout, Taylor Swift a aussi contribué à largement rajeunir les audiences du football américain. Les swifties - le surnom des fans de Taylor Swift - jettent désormais un coup d’oeil sur les matchs de Kansas City pour y apercevoir leur idole. De quoi ravir les publicitaires qui peuvent ainsi espérer capter un public plus jeune. En cas de présence de Taylor Swift à Las Vegas dimanche, le record de 115 millions de téléspectateurs établi l’an dernier pourrait être pulvérisé.

Travis Kelce et Taylor Swift (Crédit : Patrick Smith/Getty Images)
Travis Kelce et Taylor Swift (Crédit : Patrick Smith/Getty Images)

4 - Un Américain sur cinq va parier de l'argent

Il est presque certain que certains bookmakers anglophones ont lancé des paris sur la présence ou non de Taylor Swift au Super Bowl. Dans tous les cas, les Américains ont prévu de parier beaucoup d’argent ce week-end. Les chiffres annoncés donnent le vertige. D’après l’American Gaming Association (AGA), près de 68 millions d’américains vont miser une somme totale de 23,1 milliards de dollars, rapporte Sport Buzz Business. Un chiffre en hausse de 16% par rapport à 2023. Le lieu du match n’est pas étranger à cet engouement. "Alors que le Super Bowl se déroule pour la première fois à Las Vegas, l’intérêt record pour les paris cette année, marque une sorte d’aboutissement pour l’industrie du jeu américain", décrypte le président de l’American Gaming Association.

5 - 1,45 milliard d'ailes de poulet englouties

Quelques heures avant le match le plus attendu de l’année outre-Atlantique, on peut déjà vous donner le nom du vainqueur : les Chicken Wings. Forbes indique que les Américains engloutiront 1,45 milliard d'ailes de poulet ce dimanche mais aussi 4,5 millions de tonnes de travers de porc et 5,6 millions de tonnes de bacon. Les entreprises de livraison de repas sont déjà dans les starting-blocks : 48 millions d'Américains commandent de la nourriture lors du Super Bowl. Plus de la moitié d’entre eux vont se partager des pizzas. Pour mieux faire passer ces mets très caloriques et se rafraîchir pendant les nombreuses publicités, les téléspectateurs consommeront 1,23 milliard de litres de bière.

VIDÉO - Les avions de l'US Air Force donneront le coup d'envoi du Super Bowl