La Suisse ordonne à SocGen de restituer 150 millions de dollars liés au dossier Stanford, selon Bloomberg

·1 min de lecture
LA SUISSE ORDONNE À SOCGEN DE RESTITUER 150 MILLIONS DE DOLLARS LIÉS AU DOSSIER STANFORD, SELON BLOOMBERG

PARIS (Reuters) - La justice suisse a ordonné à Société générale de restituer jusqu'à 150 millions de dollars (125 millions d'euros) aux liquidateurs judiciaires d'Allen Stanford, financier condamné pour fraude en 2012, rapporte vendredi l'agence Bloomberg.

Un tribunal d'appel a estimé dans une décision du 16 octobre dernier publiée vendredi que la banque française n'avait pas procédé à un examen suffisant des comptes avant d'accepter l'argent de Stanford.

La filiale suisse de Société générale a dit avoir agi de bonne foi et pouvoir légitimement revendiquer ces actifs, provenant en partie d'un prêt à l'homme d'affaires américain, condamné à 110 ans de prison il y a huit ans pour avoir mis en place une "chaîne de Ponzi" pendant vingt ans et détourné quelque 7 milliards de dollars, ajoute l'agence.

Cette décision marque une victoire importante pour les liquidateurs des biens de Stanford, qui cherchent à récupérer les fonds disséminés par l'homme d'affaires à l'étranger.

Les 150 millions représentent près de la moitié des 330 millions de dollars que Stanford aurait dissimulés dans 29 comptes bancaires à l'étranger.

Ni l'avocat représentant la banque ni le porte-parole de l'unité suisse de Société Générale n'ont souhaité commenter la décision, ajoute l'agence de presse financière.

NOTE: Ces informations n'ont pas été vérifiées par Reuters, qui ne garantit pas leur exactitude.

(Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)