Suicide : en France, chaque année, 9000 personnes se donnent la mort

·3 min de lecture
9300 personnes se suicident chaque année en France

La journée mondiale de prévention du suicide, qui se tient ce vendredi, a pour but de sensibiliser sur l’ampleur du phénomène.

En France, 200 000 tentatives de suicide sont prises en charge par les urgences chaque année, et 9000 personnes se donnent la mort, selon Santé publique France. C'est plus de 24 décès par jour. Le taux de suicide dans le pays est d'ailleurs l’un des plus élevés d’Europe. Prévenir le risque suicidaire est donc devenu un enjeu de taille, d’autant que les effets de la crise sanitaire risquent d’amplifier ce phénomène dramatique. À l’occasion de la journée mondiale de prévention du suicide, le 10 septembre, Yahoo fait le point sur les signaux d’alerte et les bons réflexes à adopter.

La crise suicidaire est un état de trouble psychique aigu, caractérisé par la présence d’idées noires de plus en plus marquées. Dans ce moment de grande souffrance, la mort apparaît progressivement comme le seul moyen de trouver une issue à cet état de crise. Pour prévenir le risque de passage à l’acte et aider la personne concernée, repérer les signes de détresse qu’elle peut manifester est essentiel.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "La détresse des personnes âgées n’est pas un mythe. C’est une réalité profonde. Attention aux signes qui ne trompent pas"

Les signaux d’alerte

Ceux qui pensent au suicide donnent généralement plusieurs indices répertoriés par le site de l’Assurance maladie. Cela peut passer par des mots tels que "Je veux en finir" ou "Je n’en peux plus" ou des changements de comportements (retrait par rapport aux marques d’affection, isolement, perte d’appétit…).

Certains comportements peuvent révéler une intention déterminée de se suicider dans un avenir proche. C’est le cas si la personne a mis de l’ordre dans ses affaires personnelles, rationalise sa décision de mourir ou semble au contraire très émotive, agitée ou troublée, si elle se sent complètement tétanisée par la dépression, le désespoir, la douleur psychique ou si l’expression de son mal-être est soit omniprésente, soit complètement absente. Le fait de se procurer un moyen de se suicider (médicaments, arme à feu, etc.) et de s’isoler de façon anormale sont aussi des signes à prendre en compte.

Comment aider un proche ?

Si une personne de votre entourage manifeste une envie de suicide, il faut essayer d’établir un lien de confiance avec elle. Une attitude bienveillante d’écoute, de dialogue et d’accompagnement peut l’encourager à recourir aux réseaux d’aide et de soins

Si la personne a des idées suicidaires envahissantes, planifié le passage à l’acte, accès à des moyens permettant de réaliser son suicide (médicaments, arme à feu, etc.), appelez le 15 ou le 112 (numéro européen). Si la situation paraît moins urgente et que le risque de tentative de suicide ne semble pas être imminent, assurez-vous que la personne consulte bien son médecin traitant dans un délai bref. Celui-ci pourra notamment juger de la gravité de son état psychologique et l’orienter vers un spécialiste en psychiatrie ou un psychologue.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles