Publicité

Un Suédois inculpé de "terrorisme" pour avoir voulu tuer une dirigeante politique

Drapeau suédois à Malmö le 22 mars 2022. PHOTO  D'ILLUSTRATION  - Johan NILSSON / TT NEWS AGENCY / AFP
Drapeau suédois à Malmö le 22 mars 2022. PHOTO D'ILLUSTRATION - Johan NILSSON / TT NEWS AGENCY / AFP

Un Suédois a été inculpé mardi pour "terrorisme" pour le meurtre en juillet d'une éminente psychiatre et pour "préparation à un crime terroriste" pour avoir voulu tuer une dirigeante d'un parti politique.

Theodor Engström, 33 ans, avait été arrêté peu de temps après avoir poignardé à mort la psychiatre Ing-Marie Wieselgren, 64 ans, qui travaillait comme coordinatrice au sein de l'Association suédoise des autorités locales et des régions.

Après l'arrestation de Theodor Engström, la police avait trouvé des indications selon lesquelles il aurait eu l'intention d'assassiner la cheffe de file du Parti du Centre, Annie Lööf, qui se trouvait près du lieu de l'attaque.

L'homme souffre de problèmes de santé mentale

Le trentenaire, qui avait avoué le crime et qui avait souffert de problèmes psychiatriques par le passé, avait été déclaré souffrant de problèmes de santé mentale au moment de l'attaque par une évaluation psychiatrique ordonnée par le tribunal.

Le meurtre de Ing Marie Wieselgren était considéré comme un acte "terroriste" du fait qu'il aurait pu "causer un préjudice grave à la Suède" et était planifié pour "susciter une peur sérieuse au sein de la population ou d'une partie de la population", selon l'acte d'accusation.

Selon le procureur, il en va de même pour la planification présumée du "meurtre ou l'attaque aggravée" d'Annie Lööf. Cette fervente opposante du parti anti-immigration des Démocrates de Suède, est depuis longtemps une cible des groupes d'extrême-droite.

Article original publié sur BFMTV.com