Publicité

La Suède, un paradis pour les familles

Alors que l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle est une des exigences récurrentes des salariés, désormais habitués au télétravail notamment, le site de la BBC s’est intéressé à la Suède, “le pays où il est tabou pour les pères de ne pas prendre leur congé parental”. Stockholm a mis en place il y a un demi-siècle un des plus généreux congés pour les jeunes parents, qu’ils soient hétéros, LGBTQI, seuls ou encore adoptants. Il couvre quatre cent quatre-vingts jours, et constitue à ce titre “un des programmes publics les plus généreux de la planète”. Pendant les trois cent quatre-vingt-dix premiers jours, la plupart des parents peuvent prétendre à des prestations équivalant à 80 % de leur salaire (avec un plafond salarial mensuel), puis ils perçoivent une indemnité d’environ 16 euros par jour. Ce congé peut être partagé entre les parents, de façon flexible. À partir de juillet 2024, les parents pourront prendre soixante jours en même temps avant que leur enfant n’ait atteint l’âge de 15 mois ou transférer ce droit à un proche.

Selon Ylva Moberg, chercheuse à l’Institut suédois de recherche sociale, de l’université de Stockholm, explique que, même si les femmes continuent à assumer la majorité des soins et du travail liés aux enfants, ce cadre légal a fait évoluer les mentalités, notamment dans le monde du travail : “Il y a maintenant un peu de stigmatisation envers les hommes qui ne prennent pas de congé parental.”

“C’est tellement enraciné maintenant qu’être un bon père, un père moderne, c’est prendre au moins quelques congés.”

Cela a en outre des effets concrets, comme l’absence d’une culture de réunions très tôt ou très tard dans la journée.

Un outil pour attirer des talents étrangers

D’ailleurs, selon la BBC, “les politiques suédoises de congé parental sont même devenues un outil de plus en plus populaire auprès des entreprises qui cherchent à attirer des talents internationaux soucieux d’avoir un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée”. Certaines entreprises suédoises, comme Spotify et Volvo, ont même étendu ce congé parental à leurs employés du monde entier. Amanda Lundetag, qui dirige Allbright, une ONG qui œuvre pour améliorer la diversité dans les entreprises, constate que les entreprises “utilisent le congé parental comme stratégie de marque d’employeur – quelque chose que de nombreux parents apprécient vraiment lorsqu’ils postulent un emploi”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :