Publicité

Les stratégies des élus pour limiter la consommation d’alcool en déplacements

Les élus sont souvent invités à boire des verres lors de leur passage au Salon de l'agriculture.  - Credit:Vincent MOUCHEL / MAXPPP / PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Les élus sont souvent invités à boire des verres lors de leur passage au Salon de l'agriculture. - Credit:Vincent MOUCHEL / MAXPPP / PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Depuis son ouverture le 25 février, ministres, députés, sénateurs, maires et autres élus défilent au Salon de l'agriculture à Paris. Au fil des stands, ils sont souvent invités à boire un verre ou deux. Cette proposition innocente peut parfois se retourner contre eux, c'est pourquoi ils font désormais preuve d'ingéniosité pour refuser poliment de lever le coude, rapporte Le Parisien. « On est sollicités tout le temps, la tentation est grande. Il faut être vigilant, c'est très dangereux », confie Nicolas Lacroix, président du conseil départemental de Haute-Marne au quotidien. Selon lui, refuser un verre « pourrait être perçu comme un manque de convivialité ».

Afin d'éviter de se retrouver dans l'embarras, Jean-Michel Jacques, député du Morbihan, a développé un stratagème efficace : « Je garde longtemps mon verre dans la main sans y toucher. S'il est plein, je ne suis pas embêté. S'il est vide, je suis mort », explique-t-il. « Il faut rentrer tout de suite à la maison après la réunion », estime de son côté Jean-Louis Le Masle, maire d'Inguiniel dans le Morbihan.

À LIRE AUSSI« La passion de Churchill pour l'alcool a eu des conséquences politiques » D'autres n'hésitent pas à être plus directs. C'est le cas de Paul Molac, député sans étiquette du Morbihan. Il justifie son envie de refuser un verre : « Je dis que je n'ai pas envie de me retrouver dans les pages faits divers, les gens comprennent bien. »

Refuser de boire pour améliorer son image

Certains élus affiche [...] Lire la suite