Publicité

Stellantis fait machine arrière sur la Fiat 500e en l’adaptant en thermique

Fiat aurait-il un peu menti sur sa 500e ? Dans la tendance actuelle, les constructeurs ont globalement deux approches de la voiture électrique. La première consiste à transformer les modèles thermiques pour qu’ils puissent également exister en électrique sur une base dite multi-énergies. La seconde solution est de miser sur des plateformes dédiées et optimisées pour l’électrique, qui ne font alors pas de version à moteur à combustion. Et puis, il y a Stellantis – le groupe de 14 marques (Peugeot, Citroën, Fiat…) – qui fait des plateformes initialement prévues pour être dédiées à l’électrique, mais qui finalement les adapte pour pouvoir accueillir une motorisation thermique.

Les rumeurs d’une Fiat 500e disponible en version essence semblent se confirmer, selon les informations rapportées par Automotive News Europe ce 20 mars 2024. Depuis son lancement en 2020, Fiat a pourtant toujours dit que la 500e ne serait qu’électrique. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’ancien modèle a continué d’être commercialisé pour les clients qui voulaient rester à une version essence. Qu’est-ce qui explique ce revirement ?

Une solution qui arrange tout le monde

Selon Italpassion, spécialisé dans l’actualité automobile italienne, les fournisseurs de Stellantis ont reçu un courrier. Il leur demande une réévaluation du coût et de leurs capacités de production pour répondre au besoin de 175 000 véhicules type « nouvelle Fiat 500 », dont 100 000 modèles seraient des versions à moteur thermique. Initialement, Fiat espérait pouvoir produire 100 000 exemplaires par an de son électrique,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Fiat 500e // Source : Raphaelle Baut pour Numerama