Publicité

Stationnement près d’une bouche d’incendie : que risque-t-on ?

Le stationnement à proximité des bouches d'incendie est strictement interdit en France…

Que dit la loi à ce sujet ?

C’est une mesure mise en place pour garantir la sécurité publique et faciliter l'intervention rapide des services d'incendie en cas d'urgence. La réglementation française, et en particulier le Code de la route, contient des dispositions spécifiques sur cette pratique : selon l'article R417-11 du Code de la route, le stationnement à proximité d’une bouche d'incendie est considéré comme très gênant, et donc interdit. « Est considéré comme très gênant pour la circulation publique l'arrêt ou le stationnement au droit des bouches d'incendie ». La loi ne précise pas de distance minimale, mais en théorie et en fonction de la situation, celle-ci doit être au moins supérieure à trois mètres. Cette distance minimale garantit un accès facile et immédiat aux bouches d'incendie, pour permettre aux pompiers de connecter rapidement leurs tuyaux et de réagir efficacement contre un incendie. La raison derrière cette règle est de prévenir tout obstacle potentiel à leur action, pour leur assurer une réponse rapide et efficace. Et, vous allez le voir, pour les contrevenants pris en flagrant délit, la sentence prévue par la loi française est particulièrement sévère…

Que risque-t-on ?

En cas d'infraction à cette règle, le contrevenant s'expose à des sanctions légales. Toujours selon l'article R417-11 du Code de la route, « Tout arrêt ou stationnement très gênant pour la circulation publique prévu par le présent article est Lire la suite sur Autoplus