« Starsky et Hutch » : les deux flics amis-amis ont-ils bien vieilli ?

·1 min de lecture
En 1978, Starsky et Hutch débarquent sur TF1.
En 1978, Starsky et Hutch débarquent sur TF1.

Starsky et Hutch, c’est déjà pour beaucoup un générique. Une chanson française entièrement créée pour la série, comme on avait l’habitude de le faire au début des années 1980. « Starsky et Hutch… tananananana, Starsky et Hutch / Deux flics un peu rêveurs et rieurs, mais qui gagnent toujours à la fin. » Ce texte bon marché – façon L’Amour du risque ou L’Homme qui tombe à pic –, créé quatre ans après le début de la diffusion française, ne colle absolument pas à l’ambiance de cette série policière d’un nouveau genre pour l’époque. Mais peu importe, il participe au succès du programme diffusé le dimanche en début d’après-midi sur TF1 et touche un large public. Familial, qui plus est. Trente-trois ans après sa disparition des écrans américains, Paramount propose de retrouver Starsky (Paul Michael Glaser) et Hutch (David Soul) dès cette semaine en diffusant l’intégralité des quatre saisons, épisode pilote compris, le tout dans sa version… française. Un must !

Il fait nuit noire. Au loin, les lumières d’une ville qui ressemble à s’y méprendre à Los Angeles. Deux hommes en costard discutent dans leur voiture. Ça parle cinéma du samedi soir. L’un d’eux espère être entré suffisamment tôt chez lui pour regarder un film avec John Wayne. De toute façon, lui fait remarquer son comparse, « John Wayne gagne toujours à la fin ». Une voiture se gare à quelques mètres : à l’intérieur, un jeune couple commence à flirter. Les deux premiers descendent, sortent leurs flingues et [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles