Publicité

Starbucks licencie des employés au Moyen-Orient : pourquoi la marque est-elle boycottée ?

Sale temps pour l’enseigne de café américaine. Au Moyen-Orient, le groupe Alshaya, franchisé de Starbucks, va tailler net dans ses effectifs. Selon Reuters, 2 000 personnes devraient bientôt être licenciées. La raison de ces suppressions d’emplois ? La marque traverse depuis bientôt six mois une période économique difficile.

Depuis l’attaque du Hamas le 7 octobre et les représailles israéliennes sur la bande de Gaza, un appel massif à boycotter Starbucks et d’autres multinationales occidentales a été lancé au Moyen-Orient (et ailleurs), accusées de soutenir l’offensive meurtrière de Tsahal dans l’enclave palestinienne.

Chute de son action en bourse

Une mise à l’écart vraisemblablement payante. Le groupe familial basé au Koweït, qui exploite 1 300 points de vente de l’enseigne Starbucks, a affirmé que ses résultats étaient en deçà des attentes. Il impute notamment ce passage à vide à des baisses des ventes dans cette région du globe, selon ses déclarations à CNN.

Toutefois la déroute de la chaîne mondiale de café ne serait pas uniquement causée par la mobilisation pro-palestinienne. Selon le média Vox, Starbucks a perdu 11 milliards de dollars de valeur marchande au niveau mondial. Concrètement, l’entreprise cotée en bourse a vu le cours de son action chuter dès la mi-novembre 2023 d’environ 9 %.

À lire aussi Starbucks quitte définitivement la Russie, fermant ses 130 cafés sous licence

D’après nos confrères, les marchés financiers craignent pour l’avenir de la ...


Lire la suite sur ParisMatch